Paris redaction

Cet originaire du Val de Loire a fait un bistro à la fois rouge et lumineux et moderne tout en gardant les éléments du mobilier originaire des sixties notamment le comptoir et les armoires réfrigérées en formica. Pas étonnant qu’il mette en avant les vins de son terroir, (saumur-champigny, menetou-salon et vouvray) même si, son bistro n’a pas une vocation de bar à vins avec moins d’une dizaine de vins au choix. Car on se rend dans son café Titon pour être tranquille, bouquiner, regarder ses mails, etc…et croquer sur le pouce à très bon marché ou prendre l’apéro avec…

Read More

Café Clochette, la fée du bistro ? Café Clochette ça sonne pas mal pour un bistrot posé à l’angle de la rue Bichat et de la rue Richerand face à l’hôpital Saint-Louis … Une clochette, ça évoque l’heure de la soupe, ou une fée capable de réveiller un prince tombé dans un profond coma… En l’occurrence, Clochette c’est d’abord le petit nom de la patronne, Chloé, et ça ne lui va pas mal. Cette originaire du Luberon ne fait pas travailler les vignerons des côtes éponymes mais les zingueurs vu que c’est un artisan de l’Isle sur la Sorgue qui…

Read More

Les règles pour établir les cartes des vins Règlement CEE n° 2392-89 du 24 juillet 1989, art. 40 : « la désignation et la présentation ainsi que toute publicité ne doivent pas être erronées et de nature à créer des confusions ou à induire en erreur les personnes auxquelles elles s’adressent notamment en ce qui concerne : la nature, la composition, le titre alcoométrique volumique, la couleur, l’origine ou la provenance, la qualité, la variété de vigne, ou le volume nominal des récipients. » Mentions obligatoires et mentions autorisées pour les vins tranquilles 1. porter les mentions obligatoires : • prix •…

Read More

Pantruche, AOC Paname Avec un nom pareil, l’origine des tauliers n’a plus de mystère. Pas de doute, chez eux, on est bien à Paris. Celui de Franck, Nicolas et Edouard. Ces trois associés sortis de l’école de Paris des métiers de la Table (EPMT) au début du siècle ont fait l’acquisition, en 2010, d’un restaurant aux abords de la place Pigalle. Etablissement sobre et fleuri. Murs blancs et gris recouverts parfois de miroirs qui donnent plus de profondeur à cette petite salle d’une trentaine de place assises, prise d’assaut tous les soirs. Comptez une dizaine de jours pour venir y…

Read More

Le Condrieu, berceau du viognier. C’est le seul cru des côtes-du-rhône septentrionales à être exclusivement produit en blanc. Une rareté rhodanienne liée à l’épanouissement du viognier, cépage historique sur ce terroir majoritairement granitique. Les ceps s’enracinent sur les pentes du massif du Pilat sur la rive droite du Rhône. Comme ses voisins côte-rôtie ou saint-joseph, le condrieu a bien manqué de disparaître avec la Guerre de 14. Ce n’est que durant les années 80 que les vignerons du cru ont entrepris de remonter les murets des terrasses et de replanter. Ce faisant, ils ont non seulement relancé le cru mais également…

Read More

Si les vignobles plantés de piquepoul descendent naturellement vers les rives de l’étang de Thau, les vins dont ils sont tirés remontent, eux, de plus en plus vers le nord. Leur excellent rapport-qualité prix n’est pas étranger à cette pénétration croissante du Picpoul au-dessus de la Loire. Leur robe or pâle à reflets verts laisse suggérer tension et minéralité. Et pourtant, leurs profils sont beaucoup plus variés qu’on ne l’imagine. Arômes de pêche blanche et d’agrumes, parfois confits, voire d’ananas. La nervosité des picpouls fait parfois place à une bouche souple, ample et plus complexe. Ce qui autorise parfois d’oublier…

Read More

Ca y est, la Savoie va pouvoir produire du crémant. Le décret a été publié au JO daté du 11 septembre. Les bulles manquaient sérieusement à la gamme des vins savoyards. Ce faisant la Savoie devient la 8ème région à entrer dans la famille des crémants après Alsace, Bordeaux, Bourgogne, Die, Jura, Limoux et Loire. Pour les vignerons locaux, cela ne devrait pas changer grand chose à part l’impression des nouvelles étiquettes. Car ils produisaient déjà leurs effervescents en appliquant les règles du cahier des charges crémants. Soit notamment l’obligation de vendanges manuelles, un élevage de 12 mois au minimum…

Read More

Voilà un chinon tel qu’on l’aime. Fluide et digeste, robe rubis foncé et arômes de fruits rouges marqués par cette légère pointe de poivron qui signe les bons flacons chers à Rabelais. Ce « Petit Chemin » ouvre la voie à l’appétit et délie l’esprit au comptoir avec des amis. Il s’accorde à merveille avec quelques fromages du pays ligérien, à commencer par un valencay cendré. Eric Santier a repris le domaine Dozon en 2013. Il a dû traverser la Vienne et découvrir la rive gauche et ses parcelles. Et il ne s’en tire pas si mal même s’il a pris ses…

Read More

La reconnaissance de l’« Artichaut du Roussillon » en Indication géographique protégée (IGP) est parue au JO de l’Union européenne le 31 juillet 2015. L’indication concerne cinq variétés d’artichauts et s’étend sur un territoire de 50 communes de la plaine du Roussillon et de la vallée du Têt, pour une surface exploitée d’environ 500 ha. L’artichaut est produit ici depuis le XVIIIe siècle. Le chardon domestiqué apprécie les sols limono-sablonneux profonds et bien drainants. Les maraîchers locaux ont développé un savoir-faire pointu. Et de ce fait, les Pyrénées Orientales sont devenus le 3ème producteur d’artichauts en France. Ils ont l’avantage de la précocité par…

Read More

Voilà une affaire qui porte bien son nom. Passé le seuil de sa porte, on y sent un souffle allègre qui dynamise et détend l’âme. Un souffle qui touche toutes les nationalités. Car le Réveil Samaritain, c’est un peu les Nations Unies communiant autour de l’idée d’une brasserie parisienne vivante, joyeuse et sans chichi. Il y a donc là, des parigots pure souche, comme Georges, au comptoir chaque midi depuis trente deux ans, des Nippons, des Italiens et même des bandes d’Américains. La plupart logent au Sofitel de l’autre côté de la rue. Pour le côté Samaritain, il y a…

Read More

Juliénas devrait son nom à Jules César. Est-ce de cette origine qu’il tire aussi sa robe rouge d’un pourpre impérial ? Ou n’est-ce pas plutôt l’épanouissement du gamay sur ses terrains granitiques ? Une chose est sûre. Vif et frais au printemps, développant des arômes floraux de pivoine, de violette ponctués parfois d’une pointe de cannelle, il peut gagner avec les mois une jolie charpente et un caractère corsé qui lui permet d’envisager une gentille garde. N’hésitez pas à le lâcher derrière une volaille ! Ces dernières années, comme témoigne Vincent Audras, viticulteur à Juliénas, les rendements ont eu tendance…

Read More

Le chef de file des vignerons indépendants champenois, Michel Loriot, outre son respect de la nature avec sa certification environnementale HVE est un mélomane passionné. Il travaille des harmonies différentes à chaque cuvée. En témoigne cette cuvée Monodie en Meunier majeur, (monodie désigne une seule ligne mélodique à chaque fois-NDLR) 100% pinot meunier, à la bouche surprenante par ses notes iodées liées à un terroir gorgé de coquillages. Très longue finale. Champagne d’exception. Prix TTC départ cave : 41,10€ www.michelloriot.com/

Read More