Les Grands Buffets plantent une tente d’apparat

0

Louis Privat, fondateur des Grands Buffets de Narbonne, n’est jamais en retard d’une attraction. Après avoir proposé, fin 2018, le plus grand plateau de fromages du monde avec 110 références, le voici qui lance une tente d’apparat qui vous plonge en plein XVIIème siècle. « Je voulais quelque chose qui ressemble à une tente de Louis XIV recevant sa cour et ses officiers en pleine nature ». Rien de moins. D’où cette magnifique tente avec tapisseries, cartes géographiques originales, lustres et chandeliers, buffet ouvragé et miroir aux cadres baroques dorés. Sans oublier un mur végétal conçu par le créateur de celui du musée du Quai Branly ou des citronniers palissés plantés dans des bacs estampillés Château de Versailles.

On pourrait crier à la mégalomanie mais ce serait oublier que Louis Privat a fait en 30 ans d’une simple cafétéria d’un centre sportif municipal le premier restaurant de France en termes de chiffre d’affaires (14,5 millions d’euros, 342 000 couverts en 2018) avec une formule de buffet de grande gastronomie à volonté pour 37,90€ et vins à prix coûtant. Bref, le bonhomme ne semble pas parti pour connaître le sort d’un Nicolas Fouquet connu pour ses fêtes fastueuses de Vaux-le-Vicomte et le sort funeste que le Roi Soleil lui réserva…

La tente d’apparat des Grands Buffets

L’investissement des Grands Buffets dans cette tente royale est à la hauteur de son ambition puisqu’il se monte à 2,5 millions d’euros. Recouverte d’une structure en dur et bien entendu parfaitement climatisée, elle peut recevoir jusqu’à 160 personnes.

Le buffet de 110 fromages des Grands Buffets

Alors ? Derrière cet apparent caprice louis-quatorzien, il y a un coup de gouvernail qui en dit long sur l’évolution du succès du restaurant et la capacité de son patron à avoir toujours un coup d’avance. Car, explique-t-il en substance, ses Grands Buffets draguent désormais davantage de clients du côté de Barcelone que sur la région narbonnaise. Du coup, difficile de faire deux services comme jusqu’à maintenant en expliquant à ceux du premier service qu’ils devaient quitter la table au bout de deux heures. «Certains rechignaient et c’était une des principales causes de mécontentement » confie Louis Privat qui a déjà banni les réservations de groupe. «L’ouverture de cette tente va nous permettre d’arrêter le renouvellement de services. » Reste à savoir si elle lui permettra de dépasser son score 2018 de 342 000 couverts ?

 

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.