Auteur/autrice : Laurent Bromberger

« L’instinct partagé ». C’est la nouvelle signature choisie par le Comité Interprofessionnel des Vins du Languedoc (CIVL) pour la « com » de ses 23 AOP et dévoilée à Paris lors d’une conférence de presse le 17 juin. La nouvelle devise est, explique-t-on au CIVL, le résultat d’axes identitaires qui ont émergé au fil de dizaines d’entretiens avec différents acteurs du vignoble. Il y a la nature, l’énergie, la liberté mais aussi la spontanéité comme l’insoumission … De quoi faire faire ronronner d’aise un Jean-Luc Mélenchon même si ces insoumis languedociens puiseraient davantage leurs racines dans la grande révolte…

Read More

Joli clip tourné à la Bonne Franquette pour un morceau qui a des sonorités à la Dire Straits et des paroles qui tombent divinement bien, « vivre pour donner du plaisir… et entendre vos rires… retrouver le temps d’avant…». Le décor, cher à bien des vignerons et aux moines bachiques de Paname, est donc celui du siège de la République de Montmartre, à savoir la Bonne Franquette des Fracheboud, père et fils. Circulent dans le clip des « trombines » bien connues du monde des bistrots, tel « l’huîtrier de l’Impératrice » Joël Dupuch et son complice mitron, Jean-Luc Poujauran, sans oublier le boss -…

Read More

Mazette, c’est le rosé du patron de la bourse d’Amsterdam ! A lui seul, le parcours du bonhomme sonnerait presque comme une grosse revanche sur Louis XIV et sa guerre de Hollande. Joost de Villebois s’emploie néanmoins à mettre en avant l’origine française de son ancêtre Jean qu’il fait remonter à 1630. Ce dernier a-t-il été un protestant français poussé à émigrer ? Pour le retour des Villebois en terre de France, Joost a fait le choix de la Touraine en 2004 et  d’un petit domaine proche de Saint-Aignan. Mais il ne s’est pas arrêté là. En bon négociant batave,…

Read More

Le bon rosé n’est plus l’apanage de la seule Provence. Tous les vignobles rosissent leur production. Ce qui donne un large spectre. De l’extrême pâleur au rose sanguin, du très sec au grand onctueux, sélection de quelques flacons pour tous les palais. Mas de la Dame – AOP Baux de Provence – Rosé du Mas 2020 – Sa couleur soutenue se pare de teintes orangées, ce rosé du Mas de la Dame, beau domaine bio de l’AOP, ne fait pas dans la demi-mesure. Bouche toute en tendresse, enchantement de fruits. Un rosé de repas, charnu et structuré, bien équilibré, notes…

Read More

Comme prévu, les Français vont pouvoir retrouver le chemin des terrasses le 19 mai. « La question des 400 [cas de Covid-19 pour 100 000 habitants] ne se pose plus, c’est déjà derrière nous » a déclaré sur LCI Olivier Veran levant ainsi les dernières inquiétudes sur la réouverture des terrasses des cafés et restaurants le 19 mai dans toute la France. Même si pour les restaurateurs sans terrasses, notamment à Paris, beaucoup envisageraient de rester fermés jusqu’en septembre par la crainte d’un manque de rentabilité. Ainsi pour favoriser la réouverture la plus large possible, le gouvernement a fait évoluer le fonds de solidarité…

Read More

C’est un phénomène devenu massif auquel le confinement a servi de booster. Bienvenue dans le monde des dark kitchens, ces “cuisines fantômes” sans salles de restaurant où l’on prépare des plats plutôt street-food – pas toujours gastronomiques…- estampillés d’une marque virtuelle et livrés par Deliveroo ou Uber Eats. C’est le restaurateur Jean Valfort (Astair, Zola, Boca Nissa) qui a créé Dark Kitchen en 2018. Aujourd’hui, son groupe rebaptisé Devor entend se développer sur la franchise. Ses partenaires pourront s’appuyer sur une chaîne d’approvisionnement, des emballages spécialement conçus et surtout des données de consommation pointues et et géolocalisées. C’est l’un des…

Read More

Interview d’Alexandre Haggai, co-fondateur de Not So Dark Pourquoi avez-vous baptisé votre entreprise Not So Dark ?Nous trouvions toutes ces appellations de “dark kitchens”, “ghost kitchens” ,” cloud kitchens” trop péjoratives. Pour nous, il n’y a rien de « dark » dans ce que l’on fait. Nous avons souhaité jouer sur ce jeu de mot. (Not so Dark se traduit par “pas si sombre”-NDLR). Vous dites que le marché des dark kitchens sera bientôt saturé, pensez-vous qu’il soit trop tard pour s’attaquer à ce marché ?Non, les parts de marché sont toujours à prendre. Ce que j’ai voulu dire c’est…

Read More

Passent les jours et demeure l’incertitude. Malgré les échos d’une ouverture des terrasses mi-mai, les chiffres d’hospitalisation du Covid rendent prudents. Au-delà des premières semaines, de quoi l’été 2021 sera-t-il fait ? Visionnaire celui qui entrevoit comment pourrait évoluer la situation parisienne des bistrots et restaurants ces prochains mois. «Nous sommes dans un ascenseur émotionnel. Ça tape sur le système» confie Philippe Porte,  patron du Diplomate dans le 17e.  Première question pour ceux qui en ont une, soit un quart des établissements ? La terrasse. Cela vaut-il le coup d’ouvrir quitte à ne réaliser qu’un tiers du chiffre d’affaires alors…

Read More

Voici deux cuvées aristocratiques ligériennes. Un pouilly fumé qui affiche un travail séculaire du sauvignon. Un muscadet – donc issu du cépage melon- mais en Cru Clisson reconnu en 2011 par l’INAO grâce aux qualités intrinsèques de son terroir d’argiles et de galets roulés. Pour un peu, ce cru Clisson d’extraction plus récente évoquerait le destin d’un sans-culotte devenu officier d’Empire… En ces temps de consensus fragmenté, pas question de chercher à enfoncer un coin entre les deux approches. Juste les savourer avec une pensée en forme d’hommage pour la Loire qui leur a servi à tous deux de font…

Read More

Si la France soutient la baguette pour son inscription à l’Unesco, il n’en va pas de même pour le bistrot…Et c’est un rude coup que vient d’encaisser l’association pour la reconnaissance de l’art de vivre dans les cafés et bistrots de France qui se bat depuis ces dernières années pour faire inscrire les bistrots de France au patrimoine de l’Unesco. Le comité du patrimoine ethnologique et immatériel (CPEI) n’a pas retenu sa candidature d’inscription à l’inventaire national et son concept autour de « Commensalité ouverte dans les bistrots et cafés de France». Or, sans reconnaissance au patrimoine français pas d’inscription possible…

Read More

A quelques jours d’intervalle, on a pu observer différentes façons de l’art de dîner en “clandestinité” à chaque extrémité du spectre social de la capitale. Côté « peuple », un dîner par exemple le 9 avril Aux Bons amis Chez Kiki, bistrot kabyle populaire de Belleville, spécialiste du couscous avec un plat du jour à 8,50€. Vendredi soir 110 personnes y banquetaient pour beaucoup moins cher que les 135 € de PV dont ils ont dû s’acquitter à la sortie… Pas de harissa, ni de PV au Palais Vivienne mais des dîners « champagne-caviar» facturés de 160 à 490 €…

Read More

Malgré l’envolée du nombre de contaminés au variant anglais et l’interdiction de vente d’alcool par les cafés, ils sont désormais des millions à s’accrocher à l’espoir ranimé par l’engagement pris par Emmanuel Macron le 31 mars d’ouvrir les terrasses et les lieux de culture mi-mai. Ce sera un vrai symbole de la reprise d’une vie -presque ?- normale. Inversement une nouvelle déconvenue, si l’échéance venait à être repoussée, serait catastrophique pour la confiance dans le Président de la République et le gouvernement. Nul doute qu’à Paris comme en province, cette ouverture des terrasses aura des airs de fête évoquant la…

Read More