Les Grands Buffets de Narbonne, la tradition XXL

0

A l’heure de l’arrivée à Paris des restaurants XXL type Big Mamma, un détour par Narbonne et ses Grands Buffets, lancés en 1989, et qui attirent près de 1000 clients par jour, relativise la nouveauté. Ici, un forfait de 35,90 €- hors vins vendus prix caveau – permet d’accéder à des centaines de plats et de produits, y compris de luxe comme le homard, le foie gras mais aussi le saumon, les cochons de lait à la broche ou les fromages de terroir au lait cru. 

Situé en périphérie de la ville dans une sorte de complexe de béton abritant aussi la piscine municipale, l’extérieur n’a rien pour ouvrir l’appétit. Une fois pénétré dans l’antre, tout est oublié. Les cloches qui recouvrent les marmites frappent les rétines. Elles tiennent au chaud des dizaines de spécialités françaises : du civet de sanglier à la tête de veau (l’un des rares plats qui ne soit pas maison) en passant par les cuisses de grenouilles, la blanquette…

Il y a même de la viande de cheval. Au fond, un mur de rôtissoires où achèvent de dorer gigots d’agneau et cochons de lait. Sur le site des Grands Buffets, le pape Michel Guérard évoque à leurs sujet Ragueneau (l’ami de Cyrano de Bergerac pâtissier/rôtisseur) Ici, on a envie de goûter à tout -à part peut-être les andouillettes peu engageantes … Mais, même à raison d’une bouchée, c’est plus que n’en peut supporter un estomac normal.

Les becs sucrés tressaillent devant un buffet alignant une cinquantaine de pâtisseries maison et sa fontaine de chocolat destinée à napper des coupes de fruits bios. 

Pour les enfants et les ados aux palais émoussés par les sodas et les sauces des burgers, un passage par les Grands Buffets est une bonne prise de conscience pour mesurer ce qu’ils ratent. Même si tout n’est pas du niveau d’un établissement trois macarons, le détour par cet établissement devrait être promu par le Ministère de l’Education Nationale comme une première initiation à la gastronomie traditionnelle française et à sa diversité.

Lire la suite

1 2 3
Partager sur :

Les commentaires sont fermés.