Le Père Claude s’emporte aussi !

0

Que François Baroin, Jean-Pierre Raffarin ou encore les membres de la 5A et tous ses autres fidèles se rassurent. Le Père Claude, dont le bistrot fut le préféré de Jacques Chirac, n’a pas baissé le rideau avec le confinement. Pas question d’abandonner ses clients et de ronfler sur le canapé devant une série !

Claude Perraudin formé par les plus grands de Bocuse aux frères Troisgros a la cuisine dans le sang. «Cuisiner c’est mon ADN. Ce n’est pas pour le chiffre d’affaires de misère que je fais en ce moment que je me suis mis à la vente à emporter mais parce que ça me fait plaisir de voir que les clients aiment mes plats !»

Il est vrai que la seule lecture de ses ardoises fait débouler un tsunami de salive dans le palais des amateurs de grande cuisine traditionnelle : tête et langue de veau sauce ravigote (18€), saucisse de Toulouse purée maison (12€), poulet rôti fermier purée maison (12€) que le Père Claude peut accommoder aussi aux girolles et avec une crème aux morilles (18€), sans oublier pour les aficionados du “cinquième quartier”, le rognon de veau aux champignons (18€) ou l’andouillette 5A (12€).

Quant au gâteau au chocolat de Madame Claude (15€) pour 4 à 6 personnes il reste infiniment moins cher qu’une passe chez l’autre Madame Claude pour un plaisir qui fait appel à d’autres sens plus élevés.

51 Avenue de la Motte-Picquet, 75015 Paris.

Horaires : de 10h à 14 h et de 18h à 20h30

Tél. 01 47 34 03 05

Lire le reportage sur le Père Claude

Share.

Comments are closed.