GL events maintient son Sirha mais le déplace en mai

0

Alors qu’EquipHotel a annoncé son report en 2022, GL events, géant mondial de l’événementiel sévèrement bousculé par la Covid19, a annoncé maintenir son salon phare, le Sirha, dont ce sera la 20ème édition. Mais plutôt qu’en janvier, c’est fin mai qu’il se tiendra à Lyon.


Taratata…Pour sa présentation au Palais Brongniart, GL n’a pas économisé sur l’emphase et la déferlante de concepts et de mots-clés, à commencer par le lancement de Sirha Food, fameux « eco système » soutenu par un media global numérique du food service destiné à soutenir la montée en charge du Sirha et à abriter les autres événements « food » de GL tels que le festival Omnivore, le Bocuse d’Or, le Sirha Green ou encore le salon Europain. 

Alain Ducasse et Guillaume Gomez lors de la conférence de présentation du Sirha 2021


La société a plus que jamais pratiqué la méthode Coué pour conjurer l’incertitude des temps, les risques d’annulation en cas d’aggravation du virus, ce protocole sanitaire drastique sans oublier un transport aérien encore moribond… Il l’a fait dans les grandes largeurs en associant le gratin de la cuisine : le grand manitou Ducasse, le cuisinier élyséen Gomez, l’empereur du macaron Hermé, sans oublier le fils de « M.Paul », Jérôme Bocuse. Pourtant, dire que le Sirha n’est pas espéré serait faux… Si l’on en croit GL, 80% de la surface serait déjà réservée. C’est le rendez-vous bi-annuel attendu par la profession.


Oubliés les sauces en poudre, les ersatz mal-bouffe de plats traditionnels issus de la logique d’un système agro-alimentaire productiviste et destructeur, le Sirha se veut désormais en phase avec l’époque…Il faut «penser un Sirha résilient, responsable, sanitaire et écologique, toujours plus en phase avec l’évolution de la société et les attentes des consommateurs » assure Marie-Odile Fondeur, Directrice générale du Sirha Lyon. 

Un œil sur l’affiche 2021 suffit à s’en convaincre :  le côté « food-porn” d’il y a quelques années a laissé place à la grâce et à l’équilibre de la verdure. Mais voilà, il manque peut-être au tableau, pour être totalement raccord avec l’époque, ce soupçon de biodiversité indispensable à la vie. Car plutôt que des petits producteurs, ce sont une fois de plus les mêmes géants -Bridor, Metro, Transgourmet etc…- qui ont témoigné du bien qu’ils attendaient du Sirha… Le formatage du « FoodService » ne semble pas prêt de s’arrêter…

https://www.sirhafood.com/fr

Share.

Comments are closed.