Sirha 2019 : « La tendance est morte, vive « l’instafutur»

0

Il faut croire que les responsables du Sirha – (Salon International de la Restauration de l’Hôtellerie et de l’Alimentation) qui se tient à Lyon fin janvier-  ont les clés de la compréhension de l’alimentation de demain ! Marie-Odile Fondeur, la DG du Salon n’a en tout cas aucun doute sur un point : le “Food Service” va révolutionner l’alimentation ainsi qu’elle l’a expliqué lors de la Conférence de presse de présentation du Sirha en septembre. La restauration hors-foyer augmente de 2,5% par an et représente déjà dans une ville comme New-York 70% des repas consommés.

Dommage que pour appuyer leur démonstration les communicants du Sirha se sentent obligés de bloquer tout processus de pensée rationnelle en tentant d’en mettre plein la vue grâce à des vidéos aussi spectaculaires que stupéfiantes de vacuité. Images faussement provos où la lumière jaillit par exemple du sexe d’une femme. Subliminal ?  Le tout accompagné de musique boum-boum, à vous abasourdir comme un raveur ayant avalé de l’ectasy l’oreille collée à la baffle… Il s’agit de préparer le terrain afin que l’on soit prêts à avaler un jargon techno-food fait de néologismes aussi parlant que cet « Instafutur » utilisé par Frédéric Loeb, grand prêtre « tendanceur » du Sirha pour décrire un travail prospectif autant qu’en temps réel des centaines de milliers « d’influenceurs” fréquentant les restaurants.

Que prédit le druide ? Rien de moins que la mort des tendances ! Argh ! prophétie apocalyptique pour foodistas mais vite tempérée par le concept d’émergences calculées à partir d’occurrences observées dans le Big data… Bigre ! Flexitarisme, locavorisme, praticité, tels sont quelques unes des ces émergences identifiées.

En attendant, compte tenu de la vitesse des changements en cours dans toutes les directions qu’accompagne une perte des repères généralisée, le déplacement dans ce Sirha 2019 ne sera pas inutile à condition de rester curieux et lucide… Cette année le Sirha devrait attirer 25% d’exposants internationaux de plus. Soyons un peu chauvin ! Et croisons les doigts pour que les multinationales laissent un peu de place aux petits producteurs artisanaux !

 

www.sirha.com/fr

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.