Auteur/autrice : Anne Béric le Goff

Il ne faut pas longtemps pour mordre l’esprit de Chez André. L’ambiance est celle d’un bistrot années 30 : beau comptoir, banquettes bordeaux, piliers ouvragés, horloge … l’œil s’attarde sur mille détails. On apprécie ici avec un bonheur égal l’intimité d’un déjeuner à deux ou la convivialité d’une grande tablée le soir, rythmée par le son du service et les éclats de rire. Pas d’excentricité dans les assiettes. Le bonheur des choses simples. Les œufs mayonnaise bio (7€) sont à la hauteur de leur réputation tout comme les lentilles vertes du Puy à la vinaigrette bien moutardée (9€) dans leur…

Read More

Le Salon de l’Agriculture est un peu comme Ikea ou le bistrot du coin. Il attire différents publics qui se côtoient rarement. Ruraux, banlieusards, professionnels de l’agroalimentaire, franciliens et ultramarins s’y croisent et parfois échangent. Aux yeux de certains, le Salon, avec ses moissonneuses-batteuses larges comme une autoroute et le stand Mc Do, a longtemps donné l’image d’une agriculture dominée par un modèle de production orienté vers le volume. Le tout s’articulait autour d’un slogan, « il faut nourrir la planète». Aujourd’hui, l’axe réthorique tournerait davantage autour du « maintien de la souveraineté alimentaire française.» Ces dernières années, la protection…

Read More

Longtemps les vieux Parisiens ont considéré avec condescendance les affaires du premier arrondissement situées dans le périmètre du Louvre. Ils passaient devant avec l’idée reçue que leurs patrons n’avaient pas besoin de fidéliser une clientèle touristique quotidiennement renouvelée car le service et/ou la qualité de l’assiette pouvaient dès lors s’avérer aléatoires. Réseaux sociaux et bouche-à-oreille ont eu raison de ces idées arrêtées… Ainsi en va-t-il de ce « Fumoir ». Vaste affaire d’angle côté Cour Carrée du Louvre à deux pas de Saint-Germain l’Auxerrois. En fin d’après-midi hivernale, l’établissement transmet une énergie revigorante. Les tables de la salle du bar sont prises…

Read More

Si l’on en croit le Figaro du 1er février, Md Donald’s, géant mondial du fast-food, a connu une augmentation de ses ventes de 10,9% en 2022. Il prévoit d’ouvrir sur la planète près de 1500 nouveaux restaurants en 2023… La France avec ses 1500 établissements semble sur la même tendance. Surtout, et cela ne rassurera pas les bistrots franciliens, le Big Mac facturé dans l’Hexagone dans une fourchette allant de 4,45 à 6,90€, serait selon le Parisien moins cher en Ile-de-France. Pourtant les repas au McDo sont de plus en plus onéreux. Ce qui explique les profits en hausse de…

Read More

Au Bœuf Couronné : Symphonie carnassière Une belle brasserie si bien patinée par les ans qu’on croirait sans peine qu’elle remonte à des décennies. En fait, l’affaire originale était beaucoup plus petite. C’était un petit bistrot de la Villette mais un endroit stratégique car c’est là que les mandataires payaient leurs coups, une fois leurs contrats signés dans les arrières cours du quartier. Reste de cet âge d’or de la bidoche, le petit comptoir et les plaques des comices agricoles récompensant les plus belles bêtes. Repris au milieu des années 2000, par la famille Joulie, le Bœuf Couronné a été…

Read More

C’est un Galopin qui agite papilles et neurones. Dans ce petit troquet d’angle à l’apparence de « bistronomique » de quartier chaleureux et intime, Julien Simonnet déploie sans agitation ni tralala, un art culinaire singulier fortement influencé par le Japon. A 28 ans, ce patron-chef a déjà une solide expérience. Il est passé par de nombreuses adresses par exemple- Itinéraire de Sylvain Sendra ou encore Chez Jaïs, de Jaïs Mimoun-, il a aussi travaillé à Tokyo chez le 2 étoiles Michelin, Den. Il faut le voir œuvrer avec l’application et la minutie d’un joueur de mikado. Ses assiettes – à…

Read More

Oublié le covid et la chute des ventes de 10% de l’année précédente.En 2021-2022, Pernod-Ricard a cartonné. Le n°2 mondial des spiritueux a publié le 1er septembre un résultat « historique » avec un chiffre d’affaires de 10,7 milliards (en hausse de 17%) et un résultat opérationnel de 3 milliards (en hausse de 19%). Outre une hausse des ventes en Asie, Pernod-Ricard doit aussi beaucoup à la forte reprise du CHR ou en tout cas de la « limonade ». Paul Ricard, PDG et petit-fils du fondateur, a expliqué « qu’il avait profité de la convivialité des bars » … On aurait pu s’en douter à…

Read More

lI y a ceux qui ont du mal à se faire au monde contemporain d’où une recherche du temps perdu si chère à Marcel avec acharnement. Ainsi en va-t-il de cette tribu de pique-niqueurs, tous griffés 1900 de la tête aux pieds. Normands, hollandais, belges…- tous réunis par une passion pour la Belle-Epoque. Le 4 septembre, durant quelques heures, ils ont ressuscité sur la plage de Trouville chère aux impressionnistes un art de vivre de 120 ans avec une longue baignade évidemment en maillot d’époque. On croise les doigts pour un dîner costumé dans un des rares endroits encore classés…

Read More

Le patron n’est pas de Haute-Garonne contrairement à ce que le nom de son bistrot pourrait laisser entendre. Il est originaire de Villeneuve-la-Garenne mais est passé par de belles adresses du côté de Beaugency avant d’ouvrir un restaurant rue Saint-Dominique et finalement de se poser, il y a 17 ans, dans ce coin tranquille du 16e au numéro 31 de l’avenue Théophile Gauthier. L’été, sa longue terrasse sous les parasols donne envie de s’y poser et de lancer des retrouvailles autour d’une bouteille de rosé de provence Peyrassol. Dans le quartier, tout le monde connait David. Il faut dire que…

Read More

Dans la Ville Lumière aux plus de 1000 restaurants italiens (pizzeria, trattoria …) les restaurants provençaux se comptent quant à eux sur les doigts d’une main. Bien moins que la corse, la basque, la bretonne ou l’auvergnate, la cuisine provençale y semblerait la moins honorée des cuisines régionales. Pagnol s’arracherait les cheveux devant un tel désert gastronomique. Où sont passés les pieds-et-paquets, les fougasses imbibées d’huile d’olive, les pains d’épeautre, les purées de pois chiches, les navettes, les soupes au pistou et les daubes de taureaux camarguais ? On vous dira que le Covid est passé par là, fauchant les…

Read More

Depuis des décennies, Wepler est l’une des brasseries phares de la rive droite. On descend de la butte Montmartre pour se ioder chez son écailler ou se montrer sur ses banquettes de moleskine. De fait, règne dans cette grande brasserie une ambiance que l’on ne perçoit plus chez beaucoup d’autres. Il y a la vie, ce mouvement perpétuel des serveurs et de leurs grands plateaux qui ne cessent d’entrer et de sortir, et tous ces visages et ces postures, qui fascinent. Wepler est un lieu d’observation extraordinaire du genre humain. Des personnalités du cinéma s’y donnent rendez-vous ou cultivent le hasard…

Read More

Qu’il vente ou qu’il neige, depuis plus de deux décennies, Chez Janou demeure l’une des adresses provençales incontournables de Paname.Avec des arguments qui n’ont pas changé comme ceux de Panisse et Raimu s’affrontant lors d’une belote pagnolesque. A commencer par les 80 pastis à choisir pour l’apéro. Même s’il ne prépare ni bouillabaisse ni pieds-et-paquets, Janou a gardé à sa carte depuis les débuts des grands classiques qui signent leurs origines. Petit pot de rata, anchoïade et tapenade, friture de petits poissons (12€). Mais aussi les moules gratinées (12)€, les farcis provençaux (24€), le risotto d’épeautre aux asperges vertes (22€),…

Read More