Petit Vendôme, Coupe du Meilleur Pot des Bistrots à vin de Paris 2019

0

Dans ce quartier des gemmes de la « Vendôme », voilà un joyau de bistrot. Un troquet pur jus sixties aussi agréable à l’œil pour ses néons et ses miroirs colorés façon ligne claire qu’au palais pour ses casses-croûtes, plats du jour et autres vins du patron.  Le 12 décembre, le jury de la Coupe du Meilleur pot a décidé d’attribuer la  Coupe du Meilleur Pot des Bistrots à vin parisiens 2019 au Petit Vendôme. C’est le mélange social peu banal dans ce quartier chic qui aurait convaincu les membres du jury. Le tandem inséparable constitué par Gilles Caussade, le propriétaire, et Lionel Malière son directeur recevra le trophée   en mars 2019.


Malheureux malandrins qui voudraient y préparer un casse chez Chaumet, il n’est pas sûr que ce soit le bon endroit pour se concentrer… Le son est celui d’un vrai comptoir de copains. Ne parlons pas de l’accordéon quand celui-ci vient fêter l’arrivée de la Ficelle de Saint-Pourçain. Cela valse alors dans la joie.

 

Les patrons du troquet qui s’y sont succédés ont gardé au casse-croûte une place de roi. Prix de la version de base 5€. La baguette du boulanger Julien voisin peut-être agrémentée de fritons, rillettes, saucisson ou jambon à l’os du charcutier cantalou Mas. Sur le zinc trônent aussi de beaux saint-nectaire.

Ici c’est de la pure cuisine de bistrot : pieds de cochon grillés ( 17,50€), confit de canard ( 18,50€) mais aussi pot-au-feu (22 €) en hiver. Au niveau du “5ème quartier”, le vent souffle de l’ouest avec l’andouillette Argoat réputée au-delà des frontières de Breizh. Et périodiquement Lionel Malière propose un plat de tripes avec une recette secrète qui déplace les habitués.

Lionel Malière, le directeur du Petit Vendôme, devant sa collection de toutes les Ficelles de Saint-Pourçain

Quant au vin, cette ambassade auvergnate du Saint-Pourçain qui en écoule 2500 flacons chaque année, ne pratique néanmoins pas de ségrégation bachique. Le morgon de Foillard (30€) ou le cote-de-brouilly de Lafond, en Languedoc du château de Coussergues ou un côte du Roussillon Hommage à Fernand. Sur les bords du Rhône, les références sont solides : Crozes-Hermitage de la Cave de Tain ou un côtes-du-rhône signé Laurent Brusset qui n’est pas un vigneron manchot.

Le Petit Vendôme

8, rue  des Capucines
75002 Paris
tel : 01 42 61 05 88
Métro Opéra ou Madeleine
Fermé samedi soir et dimanche

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.