2019 : le Bouillonnement continue avec la renaissance du Bouillon Chartier à Montparnasse.

0

Fin janvier, ça devrait bouger sur la Rive Gauche du côté de Montparnasse. Un autre Bouillon Chartier devrait apparaître. Le Groupe Joulie, propriétaire notamment du Bouillon Chartier de la rue du Fbg Montmartre, a décidé de ressusciter ce Bouillon créé en 1906 par Edouard Chartier boulevard Montparnasse et rebaptisé ces dernières années « Montparnasse 1900 ».

Le lieu, tout en longueur, offre une capacité de 180 places. Il est surtout marqué par une déco Art Nouveau à son apogée avec verrière, courbes, lampes tulipes… Question solides et liquides, ce Bouillon Chartier Montparnasse reprendra exactement les mêmes formules que son homologue des Grands Boulevards.

Cette renaissance serait-elle la réponse du berger à la bergère suite à la création du Bouillon Pigalle fin 2017 par les frères Moussié, concurrent direct et inspiré du Bouillon Chartier ? Ces derniers devraient lancer une 2ème Bouillon – s’appellera-t-il Pigalle ? – à République à la place de Chez Jenny.

«Le projet de relancer un Chartier de Montparnasse à la place du Montparnasse 1900 est dans les tuyaux depuis longtemps, bien avant la création du Bouillon Pigalle» souligne Christophe Joulie, patron du groupe éponyme. «Beaucoup essayent aujourd’hui de surfer sur la mode des Bouillons mais cela ne s’improvise pas. En 2007, nous avions été les seuls à croire au potentiel de Chartier quand nous avons racheté l’adresse rue du Fbg Montmartre. A l’époque, personne ne donnait cher de l’avenir de l’affaire.».

Force est de reconnaître que les Joulie ont “explosé” les compteurs avec une moyenne de 1800 couverts/jour quand Gérard Joulie, fondateur du Groupe, se fixait à l’origine un objectif de 1200 couverts quotidiens. Pour Christophe Joulie, il s’avère encore prématuré de dévoiler des objectifs chiffrés pour Montparnasse. Mais difficile à croire que le Bouillon Chartier Montparnasse ne prenne pas vite son envol dans ce quartier fameux en plein bouleversement.

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.