Les Joulie relancent un «Batifol » Gare de l’Est

0

Le Groupe Joulie va lancer cet automne un Batifol en lieu et place de la brasserie La Strasbourgeoise, face à la gare de l’Est. 21 ans après la fin des Batifol vendus à Buffalo Grill, c’est un sérieux retour de cette marque bistrotière emblématique des années 80. C’est Christophe Joulie, fils de Gérard fondateur et inventeur du concept, qui a décidé d’écrire ce chapitre 2 de la saga Batifol.

«Mon père avait eu raison trop tôt. L’idée de relancer Batifol me taraudait depuis très longtemps. Je ne pouvais rester sur ce goût d’inachevé» confie l’Aveyronnais, têtu comme un taureau Aubrac. Il peut s’appuyer sur le succès des deux Bouillons « Chartier » : celui des Grands Boulevards et celui de Montparnasse.

Batifol devrait se positionner dans un registre bistrotier avec une cuisine de terroir maison dans une fourchette de prix un peu plus élevée que Chartier. Soit des entrées à partir de 5€, des plats à partir de 12€ et des desserts de 5 à 10€ avec des vins à partir de 20€ la bouteille. Le patron promet une spécialité Batifol qui devrait aimanter les palais et faire parler très vite d’elle.

Pragmatique, Christophe Joulie attend de voir comment ce premier Batifol sera reçu par ses clients. Et reste coi quant aux prévisions de fréquentations de l’établissement d’une capacité de 200 places. Pas question pour lui pour l’instant de relancer une chaîne Batifol, il préfère demeurer plutôt un artisan restaurateur que de basculer dans le côté industriel. Un bon sens de Rouergat tant il est vrai qu’il peut sembler antinomique de batifoler enchaîné…

Lire aussi la saga Joulie

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.