MacDo, Burger King et le « monde d’après…»

0

Contre une enveloppe de 7 milliards d’euros Air France s’est vu imposer la fermeture de nombreuses liaisons intérieures, pourrait-il en aller de même pour le secteur de la restauration rapide et des acteurs comme Burger King ?

En demandant une réduction d’impôt – la TVA à 5,5%- Olivier Bertrand, patron de Burger King, ne risque-t-il pas de se voir demander une contrepartie pour préparer ce « monde d’après », ce monde plus durable que promeut le Président de la République ?

Ce pourrait être par exemple, une origine France à 100% de la viande de bœuf nourrie sans tourteaux OGM. Idem pour les légumes. D’autant qu’outre-atlantique, Burger King est accusé depuis des années de s’approvisionner avec des animaux alimentés avec du soja produit en Amazonie et de participer ainsi à la destruction de la forêt amazonienne. 

Share.

Comments are closed.