Chez Janou

0

janou_salle2Dans un vieux bistro qui a gardé ses faïences et a été agrandi au fil des ans, Jean-François Roux, dit « Jef », a ramené les cigales de son pays natal à Paris. Néo-bistrotier du Marais, cet ancien associé des Costes a essaimé deux autres affaires dans le quartier, mais « Janou » demeure son navire principal.

En entrant, le zinc en impose autant que la collection de pastis (4 euros les 2cl). Il n’y en a pas moins de 80, de toutes sortes, du classique Ricard à ceux aux algues ou à l’orange. Ils sont choisis et collectionnés par le patron, comme tout le reste.

De la cuisine à la salle en passant derrière le comptoir, Jeff ne tient pas en place et veille farouchement à son « bébé » ouvert depuis quinze ans, cherchant à faire rimer provençal et cordial. Plats simples et bons produits doivent assurer le meilleur rapport qualité/prix. On en devient fada de ce bistro provençal !

janou_fritueEn entrée, la petite friture d’éperlan ou de soupion avec son aïoli (11 euros) fait un parfait apéro à partager au comptoir. Pas vraiment du coin, mais fromage préféré du patron, la toastade de Saint Nectaire (10 euros) fait un miracle. Du côté de la mer, on peut se diriger sans hésiter vers les moules gratinées à la provençale (10 euros).

janou-poulpePour les plats, le foie de veau aux pommes (17 euros) est une recette héritée de la grand-mère. On peut aussi opter pour les plus traditionnels petits farcis provençaux (16 euros). Le risotto d’épeautre et ses Saint Jacques (19 euros) marie parfaitement les deux Provences, la céréale de l’arrière-pays rural et le luxe de la côte. Ou encore la salade de poulpe.

janou_epeautre janou_moules janou_farcou

Côté dessert, on aurait pu s’attendre une explosion de soleil dans l’assiette. Sur ce plan-là, on reste un peu sur sa faim mais mousse au chocolat et blanc-manger restent honnêtes. On peut toujours se rattraper avec une liqueur de lavande (7 euros) ou une absinthe.

Avec Marie Pernelle

Vinis regretis !

Gros regret pour le côté minimaliste de la carte des vins. Elle fait la part belle à la Maison Chapoutier et à ses crus septentrionaux. Mais elle oublie tous les vins d’auteurs qui jaillissent entre Ventoux, Sainte-Baume et Luberon. Janou sort de ton pastis quoi ! En revanche question prix, ils sont presque corrects avec un côtes du luberon Jas de Lauzon à 14 € ou un côtes du rhône Belleruche à 17 €.

Chez Janou
2, rue Roger Verlomme
75003 Paris

Tel. 01 42 72 28 41
Métro ligne :  Chemin Vert

Formule midi 15,50€ entrée-plat ou plat-dessert

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.