Trump étend sa surtaxe aux vins de plus de 14,5° et aux spiritueux

0

A côté de la tentative d’insurrection au Capitole, c’est une peccadille trumpienne. Mais elle risque de faire encore plus mal aux vignerons français. Le 30 décembre, entre deux réveillons, Donald Trump a pris de nouvelles sanctions estimées à 1 milliard d’euros. En élargissant la fameuse taxe de 25% décidée en octobre. Celle-ci ne porte plus uniquement sur les vins mais touche également les spiritueux et les vins rouges de plus de 14,5°.

Cette taxe douanière étendue est censée répondre aux surtaxes instaurées par l’UE aux bourbons et autres rhums US, prises dans le cadre du contentieux de l’OMC sur les aides respectives de l’UE et des USA à Airbus et à Boeing. 

L’amitié et les affaires ne font pas bon ménage doit se dire Bernard Arnault, leader avec LVMH sur le secteur des champagnes mais aussi sur celui des cognacs avec Hennessy. Lui qui avait ouvert en octobre 2019 une usine Vuitton au Texas avait pu se croire à l’abri des caprices du président Trump qui avait ses alcools. Et paf, il se retrouve à son tour désormais impacté. Seul les vins effervescents et donc le champagne demeurent épargnés. 

Reste à savoir comment réagira la nouvelle administration de Joe Biden. Elle aura sans doute d’autres chats à fouetter dans les premiers mois de son mandat.  Certains acteurs français très actifs à l’export sur les USA n’espèrent pas une révision des taxes US par la nouvelle administration au mieux avant septembre.  Un coup dur alors que les vins espagnols et italiens ne sont pas concernés par la surtaxe US et pourraient bien grignoter les parts de marchés aux « french wines ».  

Share.

Comments are closed.