Festivités effervescentes et champenoises

0

Qu’est-ce qui fait courir le gourmet à la recherche du vin de Champagne dès lors que le calendrier se fait le héraut des festivités de fin d’année ? L’Histoire ? –Peut-être après tout. Elle tournerait autour d’un imaginaire quasi mythique, où l’image docte d’un Dom Pérignon trônerait au coeur des fastes libertins du Siècle des Lumières.

Et si, plus simplement, ces écumes pétillantes, miracles de substrats crayeux riches en principes minéraux, n’étaient que pure et simple magie ressemblant au bonheur… C’est probablement ce ressenti qui a guidé les choix proposés à « Paris Bistro », tout autant que l’analyse de qualités organoleptiques de leurs moustillances « goultées » . Prenez donc plaisir, sans calcul, au jeu de saute-bouchon. En gardant à l’esprit –la loi l’impose – que « mieux vaut rouler à quatre vins qu’à sans vin ».

Bruts, Extra-Bruts, Blancs de Noirs, Blancs de Blancs, Champagnes millésimés

Suivant l’accord recherché, vous balancerez peut-être entre un champagne « brut » ou « extra-brut ». La différence entre les deux tient au niveau de dosage en g de sucre / litre de la liqueur d’expédition, introduite après dégorgement. Différente selon les maisons, cette quantité de liqueur exprime un style de vin représentatif du domaine qui l’a élaboré. Pour les « extra-brut », le dosage variera de 0 à 6g/l et de 0 à 15g/l pour les « brut ». Le « Brut zéro », quant à lui, est de plus en plus recherché par les amateurs de vins « au plus près de la nature ».
Un champagne « Blanc de Noir(s) » est élaboré uniquement à partir d’un ou deux cépages noirs (pinot noir et pinot meunier). Un « Blanc de Blancs » est uniquement élaboré à partir du chardonnay. Les «champagnes millésimés » sont issus de vins d’une même année lorsque celle-ci a été jugée exceptionnelle en qualité. Elle est indiquée sur l’étiquette et le bouchon.

Nos choix 2018 sont classés par régions champenoises :

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.