L’UMIH envisage un recours d’ici le 20 novembre

0

La grogne ne faiblit pas dans le secteur du CHR après que le Premier ministre Jean Castex ait annoncé que bars et restaurants ne rouvriraient pas le 1er décembre contrairement aux autres petits commerces . Ceux-là pourront remonter le rideau à condition toutefois que les indicateurs sanitaires continuent de s’améliorer.


Dans un communiqué rendu public le 14 novembre, l’UMIH a annoncé avoir engagé un recours contre le décret du 29 octobre 2020 qui ferme les restaurants et débits de boissons de « type N » tout en autorisant la restauration collective. Le syndicat y voit une rupture du principe d’égalité.

« La fermeture administrative de nos restaurants et bars s’appuie sur des raisons sanitaires, or aucune donnée chiffrée ne permet de justifier que les cas de contamination ont été plus nombreux dans ces établissements de type N que dans la restauration collective. Ces restaurateurs traditionnels et les bars appliquent, depuis leur première réouverture en juin 2020, les mêmes protocoles sanitaires stricts appliqués par la restauration collective, et ce dans le but d’assurer la sécurité sanitaire des salariés et des clients. A la demande de la profession, ces protocoles ont même été renforcés en septembre 2020.».
Les avocats de l’UMIH ont prévu de finaliser le recours avant le 20 novembre prochain.

Share.

Comments are closed.