L’andouillette briviste du Pareloup

0

Comme ces grands acteurs dont on se demande à leur mort pourquoi ils n’ont eu ni l’Oscar, ni le César, il en va de même de ce monument tripier, cette andouillette briviste  de 400 g que l’on peut commander au Pareloup et qui mériterait allègrement son diplôme de la 5A.

A moins que vous ne soyez Depardieu ou Berurier, il ne s’agit pas d’une andouillette pour célibataire, elle se déguste à deux et repaît un couple dans un bonheur gargantuesque délicieusement anachronique. Parfaitement cuite et saisie, sa pellicule grillée  craque sous la dent avant de révéler la suavité d’un  chaudin bien travaillé. Accompagnez-là de pommes de terres sarladaises aussi aillées que persillées et arrosez d’un gorgeon de sancerre. Ne restera plus alors que de filer à la sieste et “rêver” que vous télétravaillez.

Lire le reportage sur le Pareloup.  

Share.

Comments are closed.