Une manif bon enfant et unitaire aux Invalides

0

Environ 5000 manifestants -selon les organisateurs- avaient fait le déplacement aux Invalides le 14 décembre. Bien des professions étaient représentées, des patrons de boîtes de nuit, aux traiteurs privés de mariages sans oublier les pros de l’événementiel et les hôteliers.

Mais évidemment les gros bataillons étaient ceux des restaurateurs. Beaucoup s’étaient déplacés dans des bus affrétés par l’UMIH au départ de la province. Les  restaurateurs et patrons de bistrots franciliens -plutôt membres du GNI- sans oublier les Maîtres Restaurateurs étaient aussi de la partie. 


Il a régné un esprit bon enfant et plutôt unitaire en tout cas sans fausses notes dans les interventions de la pléthore d’orateurs montés en tribune à l’image de la diversité de la profession à commencer par des responsables syndicaux tels que Laurent Lutse (Umih), Laurent Duc (Umih), Didier Chenet (GNI),ou encore Jean-Virgile Crance (GNC).  Les poings qui se levaient à la reprise du slogan « Laissez-nous travailler » et les ballons rouges rappelaient par moment les grandes manifs de l’âge d’or du PC et de la CGT… Sauf qu’en l’occurence, les manifestants étaient pour le coup des petits patrons même si des grands noms de la limonade parisienne et de la restauration tels qu’Arnaud Richard président des Cafés Richard, Olivier Bertrand (n°2 du secteur en France) et Thierry Bourdoncle étaient aussi présents. Ces deux derniers étaient venus soutnir Philippe Etchebest à la tribune lors d’un discours très attendu condamnant l’absurdité des mesures de fermeture et l’impossibilité «de vivre à crédit ». 

Stéphane Manigold

De son côté, Stéphane Manigold, repreneur de la Maison Rostang et du bistrot Flaubert, fort de sa victoire sur Axa, avait des accents de tribun se présentant comme le créateur du Collectif “Restons Ouverts”. « Ils pensaient que vous ne viendriez pas ! …» et rappelant les mots d’Emmanuel Macron  : «quoiqu’il en coûte...» Comme un avertissement pour l’après 20 janvier à se préparer à ouvrir largement la bourse … Le lendemain, le Premier ministre, Jean Castex sur Europe 1 déclarait qu’il ne pouvait garantir que les bars et restaurants rouvriraient à la date … 

Share.

Comments are closed.