Alain Fontaine prend la tête des Maîtres-Restaurateurs

0

Alain Fontaine patron du Mesturet, a été élu président de l’Association des Maîtres-Restaurateurs. Ce qui n’a pas été sans créer une poussée de fièvre lors du congrès de l’UMIH…

Alain Fontaine, également président de l’association pour faire reconnaître par l’Unesco le bistrot de Paris comme Art de vivre , a été élu le 26 novembre président de l’Association Française des Maîtres-Restaurateurs (AFMR). Il remplace Francis Attrazic, qui a présidé l’Association durant 9 ans et porté à 1600 le nombre de membres de l’Association (pour 3008 porteurs de titres de Maîtres-Restaurateurs).


Ce choix est une sérieuse déconvenue pour Véronique Gaulon, vice-présidente de la branche restauration de l’UMIH. Lors du congrès du syndicat majoritaire une semaine plus tôt, elle avait appelé les Maîtres-Restaurateurs UMIH à voter contre Alain Fontaine. Etait-ce parce que ce dernier est membre du GNI, le syndicat majoritaire à Paris et en Ile-de-France, concurrent de l’UMIH ?

«Cette histoire n’avait pas lieu d’exister. De fait, le vote est sans ambiguïté. Alain Fontaine a été élu par des adhérents, pas par des gens qui « jactent » dans leur coin. La première vertu de l’AFMR, c’est de se situer en dehors des syndicats. La majorité des membres de l’AFMR ne sont pas syndiqués parce qu’ils s’en fichent complètement. Etre Maître-Restaurateur, c’est défendre une idée et un titre, pas un bord syndical. Et je sais ce que c’est car j’ai été vice-président de l’UMIH. », conclut pour sa part Francis Attrazic

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.