Championnat du Pâté en Croûte 2013

0

Pâté en croûte lyonnais aristo ou fromage de tête populo-parigot !

Les spécialités charcutières font-elles sens sur le plan social ? Le Championnat du Monde du Pâté en Croûte qui s’est conclu le 2 décembre 2013 à Tain l’Hermitage invite à s’interroger.

Depuis Richelieu et Louis XIV, l’origine aristocratique de cette pâtisserie charcutière est attestée. Et ne voilà-t-il pas, qu’aujourd’hui encore, la capitale des Gaules connue pour ses grands bourgeois et sa défense de la haute gastronomie y envoie désormais ses chefs en commando. Ainsi huit finalistes sur douze œuvraient dans la région. Du coup, est-ce un hasard, si parmi les quatre vainqueurs, deux sont de Lyon et un de Charbonnière les Bains (69). Quant au 2ème prix, le chef japonais, Keishi Sugimura, il officie à Beaune… pas très loin du Rhône donc.

pate-croute-ouv

Palmarès du championnat du Monde 2013 du Pâté en Croûte

• 1er Prix : Jean-François Malle Le Pavillon de la Rotonde ** – Charbonnières les Bains (69)

• 2ème prix : Keishi Sugimura – Le Bénaton à Beaune (21)

• 3ème prix : Lucas Miosoti – Les Trois Dômes- Lyon

• 1er Prix  de la Confrérie du Pâté-Croûte : David Guillerman – 33 Cité – Lyon
Il n’y a finalement que l’Académie de l’Andouillette 5A qui arrive à transcender les géographies charcutières et à réunir sous sa bannière andouilletière des artisans provençaux, bretons, troyens, normands ou parisiens. Il y a même depuis 2012, un Japonais qui œuvre à défendre l’andouillette dans son bistrot de Kyoto. Mais il n’y a hélas toujours pas d’andouillette lyonnaise…

Face au pâté en croûte aristocratique lyonnais, Paris n’est pas en reste avec son Concours du Meilleur Fromage de tête. Un “chouia” plus populaire, l’épreuve attire principalement des charcutiers franciliens. En bonne guerre, les Parisiens parviennent à aspirer dans les rangs de son jury des bressans comme Laurent Gerra. http://aaaaa-asso.fr/

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.