A table !

Sur Iphone et Androïd passez en mode horizontal.


Depuis deux ans, les poulains galopent pour picorer l’avoine servie par une fameuse Pouliche. Ils n’ont pas tort car les trompettes de la renommée n’ont pas été mal embouchées à son sujet. Aussi belle que douée, la Cheffe Amandine Chaignot après des…

Face à la Tour Montparnasse, un Bouillon Chartier a remplacé l’ancien Montparnasse 1900. Il ne s’agit pas d’une création mais d’une renaissance de l’adresse, 116 ans après sa première inauguration par Edouard Chartier. Sur ses banquettes, Modigliani a dû s’y envoyer sinon…

Entre Bercy et Picpus, voilà un bistrot de bonne topographie. Angle visible entre une rue passante et une rue plus calme, ensoleillement le midi et belle terrasse en été. L’Inédit Café revêtu de sa déco Halloween Quand on pousse la porte, on…

Un patron qui a débuté comme charcutier a peu de chance de diriger un bistrot fade et triste. La preuve avec David Baroche qui a fêté les dix ans de sa brasserie dans la joie. L’ancien élève du Ceproc* et meilleur apprenti…

Dans la rue du Pont Louis-Philippe, Chez Julien avance des arguments qui frappent la pupille et charment le palais. A la proue d’un bel immeuble, la brasserie (anciennement marchand de vins puis boulangerie) semble tout droit sortie de la Belle Epoque voire…

Bistrot XVI est la nouvelle adresse ouverte par Frédéric Boulanger. Ce pimpant petit troquet ajoute depuis fin août une dose de gaieté dans la rue Copernic à deux pas de la place Victor Hugo. Aubergiste de talent, Frédéric Boulanger ( ci-contre à…

Natif de Mâcon, Gilles Breuil est le grand duc de cette “Bourgogne Sud” sur la rue de Clichy, adresse mitoyenne du Casino de Paris. Depuis dix ans, il y rend hommage à sa terre natale à des prix démocratiques. Viré-Clessé, Mâcon-Cruzille, Pouilly-Fuissé,…

Il ne faut pas longtemps pour mordre l’esprit de Chez André.  L’ambiance est celle d’un bistrot années 30 : beau comptoir, banquettes bordeaux, piliers ouvragés, horloge … l’œil s’attarde sur mille détails.  On apprécie ici avec un bonheur égal l’intimité d’un déjeuner…

Il y en a certains que le bannissement des autos sur l’artère Saint-Antoine/Rivoli ne contrarie pas. A l’exemple des clients de l’Arsenal, bistrot indéboulonnable à la déco années 60. Son patron, pur bougnat du Rouergue, a su s’adapter à la nouvelle donne…