Pessac-léognan, Château de France 2012

0

Quand tout semble chavirer, il reste des bouées où se raccrocher. Par exemple du côté de l’appellation pessac-léognan avec le bien nommé Château de France dont le millésime 2012 s’apprécie dès aujourd’hui. Robe de rubis sombre, nez fringant révélant des notes de fruits noirs surmontées d’une pointe de vanille, signe d’un boisé discret.

La bouche ample au velouté élégant laisse imaginer une matière première soignée vendangée à la main. 2012 était d’ailleurs la seconde année où Arnaud Thomasin qui dirige ce domaine de 40 ha recourait à un égreneur et à une table vibrante afin d’assurer un deuxième tri rigoureux.
Une pointe mentholée en fin de bouche souligne la droiture de cet assemblage de cabernet sauvignon à 66 % et de merlot pour 34 % qui a fait l’objet d’un élevage en barriques (40% de neuves le reste d’un vin) durant 13 mois. D’où ce joli fondu.

Tant qu’à faire, autant jouer la carte de l’accord classique jusqu’au bout. Ce Château de France fera un compagnon idéal avec un rôti de bœuf dominical et permettra de dérouler une conversation civilisée avec la grâce d’une Pénélope détissant la nuit son ouvrage…


Prix : 22,00 euros TTC départ Château.

www.chateau-de-france.com/index.php

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.