L’artisanat s’ouvre aux cuisiniers

0

Le statut d’Artisan cuisinier contenu dans la loi Macron de juillet 2015 a été publié au J.O du 11 mai 2017.
Ce décret permet aux professionnels d’utiliser le terme d’artisan dès lors qu’ils exercent une activité de fabrication de plats à consommer sur place, répondant aux conditions suivantes :

– le cuisinier doit disposer au minimum d’un CAP de cuisine
– sa carte doit être 100% “Fait maison » donc à partir d’une cuisine élaborée sur place à partir de produits crus. Exit donc les surgelés.
– l’entreprise doit avoir moins de 11 salariés lors de son immatriculation
– le cuisinier doit être le chef d’entreprise

S’il remplit les conditions, le « patron chef » pourra s’inscrire au Répertoire des Métiers et faire valoir son statut tout en profitant d’un accompagnement en termes de formation et de promotion de la part des chambres des métiers.

Le statut d’artisan cuisinier est un vieux serpent de mer qui divise les syndicats. L’UMIH (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie) qui porte depuis longtemps cette revendication s’est félicitée de cette publication au J.O. «Cela contribuera à valoriser l’image de notre profession auprès de nos clients mais aussi auprès des jeunes et des futurs apprentis. » a souligné Hubert Jan, président de la branche Restauration de l’UMIH pour qui le décret permet de prendre en compte la notion de savoir-faire.

Du côté du GNI (Groupement National des Indépendants), majoritaire à Paris, certains membres expliquent que ce statut d’artisan cuisinier va générer plus de confusion dans l’esprit du consommateur qui risque d’avoir du mal à faire la part des choses entre le décret du fait-maison, le titres de Maître-Restaurateur et désormais le statut d’Artisan Cuisinier. Ils pointent également le risque de création d’un clivage entre la partie cuisine et les autres métiers qui participent de la vie d’un restaurant tels que maître d’hôtel ou barman. C’est toute la différence avec un fromager ou un boulanger.

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.