Consommation de vin, le Français chute de son piédestal

0

Pour justifier de la pertinence de son événement et préparer le terrain psychologique pour la 19e édition de Vinexpo Bordeaux du 18 au 21 juin, l’organisateur du salon a rendu public une étude prévisionnelle sur la consommation mondiale de vins et spiritueux d’ici 2020 réalisée avec le cabinet IWSR.

Au plan international, la consommation mondiale de vin a légèrement progressé en 2016, à 267 millions d’hectolitres (+0,4% sur un an), confirmant la stabilisation du marché depuis la crise de 2008. Parmi les faits saillants, on relève notamment la bonne santé des vins effervescents avec une progression mondiale de 7,1% en volume.

Américains et Chinois devraient devenir les premiers consommateurs d’ici 2020. Si l’Asie demeure le marché le plus prometteur, l’Europe semble se rétracter à l’image de la France.




Du fait des aléas climatiques, la France passée au 3ème rang des producteurs de vin derrière l’Italie et l’Espagne devrait se maintenir à cette place. Ne serait-ce que du fait du gel d’avril 2017.

C’est surtout l’amplification de la baisse de consommation qui se poursuit de plus belle qui interpelle. «En 10 ans, entre 2011 et 2020, la consommation en volume aura diminué de 13%. » relève l’étude.
Le Français, longtemps champion historique des buveurs de vins, voit sa consommation tomber à 43,63 l par an et par habitant, et se voit détrôné par le Portugais dont la consommation devrait atteindre 49,79l/an/hab d’ici 5 ans.

Cela intrigue d’autant plus que la population française continue de croître. Alors victoire des ligues anti-alcool ou islamisation croissante d’une partie de la société française ? Le débat reste ouvert.

A noter que cette chute de consommation est plus importante pour le rouge ( -12,4%) que pour le blanc ( -4,3%) le rosé augmentant très légèrement avec 17,2% de part de marché.

Au plan mondial, on relève également la bonne santé des vins effervescents avec progression mondiale de 7,1% en volume.

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.