Cocotte et Tire-bouchon

0

Cocotte, c’est Rachel, cheffe d’origine marocaine à la créativité débordante tandis que Tire-Bouchon, c’est Cyril. Le vin, il connaît. Il a travaillé deux ans dans un domaine des Pierres Dorées dans le beaujolais avant de devenir caviste et finalement d’ouvrir avec son frère ce bistrot à vin cocasse de la rue Marcadet.


Son approche bachique est simple et sincère avec des cuvées plutôt bio et parfois nature, le tout doucement tarifé. Ses conseils sont judicieux comme ce sauvignon de la Piffaudière qui tend les babines ou ce juliénas de Jérémy Bailly qui s’accorde à merveille avec la cuisine pétillante et lumineuse comme une queue de comète. Repas de partage ou l’on picore et rigole quand les portions (de 7 à 9 €)  – petites mais consistantes – arrivent par vague.

Il y a du goût et de la couleur, des accords inédits, des pointes pimentées. Le tout sous influence méditerranéenne. Des croquettes de boudin sauce piquillos ouvrent l’appétit,  suivie de ravioles de porc aux 5 épices et jus d’oignon, de foie de lapin lentilles blotties contre des cime di rapa (sorte de brocoli-rave italien). Audacieuse, l’alliance de poitrine de cochon au wakamé surmontée   d’harissa léger.

Les “Panisses” (chips niçoises à la purée de pois-chiches) et leur mayo gingembre font l’unanimité.Pour finir, une crème brûlée au sésame noir surprend là encore le palais par ses notes qui rappellent la terre nourricière des céréales. Une goutte de chartreuse viendra compléter ce repas comme une sorte de bouquet final sur ce petit festival de saveurs et de textures. 

Cocotte et Tire-bouchon


184, rue Marcadet
75018 Paris
Ouvert tous les soirs, samedi et dimanche toute la journée

menu « Je me laisse faire  » 31€

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.