Ducasse sur Seine

0

C’est un peu comme si Alain Ducasse avait coiffé la casquette du capitaine Nemo. Au pied du Pont d’Iéna, le 26 septembre, le Chef a dévoilé au Tout-Paris son «Ducasse sur Seine »… Bâtiment hors-norme, de verre, de bois et de métal qui doit renouveler l’idée de croisière sur la Seine parisienne.

Le Capitaine Nemo avait une vengeance à assouvir. Le capitaine Ducasse a dû, pour sa part, savourer ce timing incroyable signant un retour en gloire sur la Seine parisienne juste  face à la Dame de Fer, quelques semaines après avoir été évincé des deux restaurants de la Tour -la Brasserie du 1er étage et le Jules Verne- par le duo Thierry Marx et Frédéric Anton associés à Sodexo aux termes d’un appel d’offres contesté.

Les parrains du bateau, Stephane Bern et Maud Fontenoy, ont coupé le ruban sous les yeux d’Anne Hidalgo. La Maire de Paris n’est pas restée pour le dîner. Dommage, elle qui aime les véhicules à propulsion électrique aurait apprécié de filer sur la Seine avec la fluidité et le silence d’un aviron fendant les flots. Bref, sans vibrations, sans ronronnement de moteur thermique, ni odeur de fioul ou de fumées d’échappement. Une prouesse technologique pour ce navire de 300 tonnes qui emporte une cuisine pour un restaurant gastronomique de 120 couverts.

 

Turbot au naturel, marinière de coquillages.

Sur Ducasse sur Seine point de “Fluctuat nec Mergitur” ! Plutôt “Voluptas Urbis Adposita”. La devise pourrait se traduire par « les plaisirs de la ville sur la table déployés.». En l’occurence, une expérience totale qui ne se limite pas à la cuisine mais qui n’a oublié aucun détail, du sol au plafond, des arts de la table à la bande son totalement éclectique où une harpe reprend des morceaux d’Edith Piaf, de Lully, de Debussy… Sans parler l’air de la Carmagnole !

 

 

 

Lire la suite

 

 

1 2
Partager sur :

Les commentaires sont fermés.