Trois mousquetaires pour la Saint-Valentin

0

Pour la galanterie, il est des jeux auxquels Bacchus apporte volontiers son concours. Concours mesuré avec soin, adjuvant précieux pour assurer les conquêtes amoureuses. Pas de Saint-Valentin sans flacon(s) déclencheur(s) de rêves prometteurs, n’en déplaise aux prohibitionnistes de tous poils.


Tous les vieux kroumirs de la barricaille adorent peaufiner quelques boutanches plus ou moins secrètes que les petits malins se plaisent à révéler, souvent dans l’intention de séduire. Point n’est besoin, à moins d’être un de ces gommeux m’as-tu vu qui se la pètent, d’exhiber alors une bouteille de très haute lignée qui assèche le gousset. « Y’ a des jours où Cupidon s’en fout » chantait l’ami Brassens. Sans effet de surprise, tout assaut est compromis. Et particulièrement chaque 14 février, Saint-Valentin oblige…

La Charmeuse Gaudou. Sémillon –Côtes du Lot 2018


Pas de cahors blancs d’A.O.P. Et c’est bien dommage. Cela n’empêche pas les vignerons d’exercer leur créativité dans l’élaboration d’ensorceleurs vins de pays (I.G.P.). Installé depuis le XVIIIème siècle à Vire-sur-Lot, non loin d’un spectaculaire méandre de la rivière, le château de Gaudou, valeur sûre quercynoise, propose sans complexe aucun, un blanc issu de sémillon. Un blanc dont les friands attraits taquinent les papilles avec une sorte de ferveur canaille. Tout semble mis en place pour un véritable corridor de la tentation : parure jaune paille, limpide et brillante, attaque franche, annonciatrice de pures élégances, olfaction expressive de fruits exotiques discrètement miellés, bouche de bon volume, dans la même lignée, qui dévoile un bel équilibre, vivifiant un ensemble courtois. Il mérite bien son patronyme, ce vin « de pays ».
Château de Gaudou-

http://www.chateaudegaudou.com/

7€ départ propriété-
12,40 € départ propriété

Roussette de Savoie- Fleur d’Altesse – Monthoux 2017

Il faudra bien cesser, une bonne fois pour toutes, de considérer les vins de Savoie comme d’aimables breuvages dont on se désaltère au bas des pistes. La Savoie prouve aujourd’hui qu’elle est capable d’élaborer des vins de magnifique expression. A l’instar de cette Fleur d’Altesse 2017 issue du cépage Roussette (également nommée Altesse) joliment mise au point par la maison Jean Perrier et Fils, négoce qui a conservé une âme vigneronne. Voilà un « sec-tendre » suave et cajoleur que vous dégusterez très frais(8/9°) et qui devrait faire merveille tout au long d’un repas sans chichi outrancier : charcuteries, poisson grillé, puis, par exemple, salade de pissenlits agrémentée de noix et de fromage bleu de Savoie. Tout est charme dans ce vin  : depuis son attaque, fraîche et ronde, jusqu’à sa finale légèrement beurrée, titillée de fines notes mandarinées, en passant par un milieu de bouche où se bousculent les arômes de pêche blanche, mangue, abricot et mirabelle. De quoi provoquer le désir de « transir et brûler »… en des lieux plus douillets.
https://www.vins-perrier.com

Atmosphère- Méthode Traditionnelle – Extra-Brut 2017 (Bio)

Pas d’entreprise de séduction sans recours à quelque moustillance qui mettra les sens en effervescence. Et si cet extra-brut 2017 venu de Provence a « une gueule d’atmosphère » façon Arletty, tant mieux pour l’effet de surprise qu’il ne manque pas de provoquer à chaque lampée. Car ce «mousseux de qualité » qui ne peut être estampillé crémant, est élaboré selon la méthode traditionnelle. Il est vrai que la famille Combard, bourguignonne d’origine, ne craint pas grand monde –elle le prouve sans cesse- dès lors qu’il s’agit de propulser ses vins sur les sentiers de l’élégance. Réservez les sensuelles pétillances de ce rosé pour une estocade finale au terme du repas de la Saint-Valentin. Votre partenaire rosira de plaisir…et d’espoir. Car ces myriades de fines bulles, polissonnes et engageantes, multiplient les sensations fruitées issues des cinsault et grenache. Sans se départir d’une noble élégance équilibrée, ce séducteur des papilles exprime, en milieu de bouche, un caractère vineux qui ajoute une dimension virile à ses performances aromatiques centrées sur les fruits rouges. Pour un crumble de myrtilles, clin d’oeil reconnaissant à ses charmes goûteux.

www.figuiere-provence.com/

18,40 € départ propriété-
Share.

Comments are closed.