Les cuvées dissidentes de Ventenac

0

Se prendrait-il pour le  Kropotkine du Languedoc, lui qui aligne 130 ha de vignes en Cabardès ? Olivier Ramé, le vigneron de la Maison Ventenac s’est décidé à sortir des sentiers battus avec une gamme de micro-cuvées souvent élevées en jarres, donnant des vins purs, mi-rustiques, mi-contemporains. Il a baptisé “Les Dissidents” cette gamme de quatre micro-cuvées mono-cépages.

Après bien des tâtonnements, c’est la cuvée « Paul » du millésime 2015 qui a ouvert le bal. Classée en Vin de France (ex-Vin de Table), façon de s’affranchir du carcan de l’AOC, c’est un cabernet franc issu d’une vinification parcellaire sans soufre et recourant à des levures indigènes et élevée en jarres de terres cuites de 125 litres. Un pur cabernet concentré et tendu à la fois évoquant l’authenticité d’un terroir préservé. En 2016, la Puritaine issue d’une élevage en jarre de 530 litres est venue apporter une autre idée de la syrah, peut-être moins voluptueuse (d’où son nom) et facile mais offrant le moment d’une dégustation recueillie. En 2017, suivait Candide pour un un chenin vinifié en foudre. 

Evidement, compte tenu du travail, ces cuvées numérotées au gabarit aussi épais que le verre de leurs bouteilles ont un prix qui pourra surprendre pour des vins de France mais au palais, elles ne s’oublient pas. Ouf, la gamme « Païens »,  offre des vins plus accessibles,  à commencer par cet «Idiot», baptisé en référence à  ceux qui pestent à tout bout de champ contre le  « fucking merlot ». Celui de Ventenac, du fait de ses petits rendements et de sa vinification, offre un moment de plaisir simple entre croquant et minéralité. De quoi oublier les turpitudes d’un cépage devenu souvent industriel.  

Gamme Les « Dissidents » 18€
Paul, Patience, Puritaine, Candide

Gamme Les « Païens » 9€ 
Préjugés, Paria, L’Idiot

 

http://www.maisonventenac.fr

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.