Les Mauzac d’Antech, la joie en flacons

0

Impitoyable, le coronavirus a pétrifié nos intentions vagabondes vers quelques terres du sud, là où Bacchus s’ingénie à bichonner de belles réussites. Et c’est en rouscaillant, que nous avons renoncé à notre incursion annuelle à Limoux, cité connue également pour ses adorables fastes carnavalesques. Pourtant, déjouant les pièges d’un « carnaval institutionnalisé » qui contraint au port de masques, nous avons pu goûter aux délices d’un quatuor gourmand issu du cépage Mauzac. Heureuses joyeusetés nées du plaisir de se fendre la pêche par la grâce de vivifiantes moustilles…

Sacré Mauzac !

Originaire du Tarn – il a trouvé une de ses terres d’élection en pays gaillacois-, le Mauzac a laissé trace officielle dans un Livre de Raison signé en 1525, d’un certain Antoine Antiquamareta, seigneur de Villeneuve-les-Lavaur. Ce cépage qui résiste bien au réchauffement climatique, possède des grappes compactes aux baies rondes, capables de générer des vins blancs variés : secs, tendres, moelleux, effervescents. Ces derniers brillent particulièrement en pays limouxin : blanquettes classiques, blanquettes dites « méthode ancestrale », crémants où le Mauzac se fait parfois complice du Chardonnay ou du Chenin. Figure de proue – parmi d’autres !- du vignoble de Limoux, la Maison Antech, avec une gamme aux accents originaux, se fait chantre de ce satané Mauzac, cépage trop souvent snobé, voire décrié, par certains prélats de la barricaille soumis aux préjugés commerciaux d’une pensée unique. Goûtez donc, si possible à l’aveugle, aux effervescences de ces M le Mauzac, habiles interprètes de terroirs argilo-calcaires,répartis sur coteaux et terrasses.


M Le Mauzac-Méthode Ancestrale

Pourquoi « Méthode Ancestrale ? – Tout bonnement parce que la prise de mousse, ou deuxième fermentation, se fait, comme il y a des lunes et des lunes, sans ajout de sucre et grâce aux sucres résiduels de la première fermentation. La blanquette ici obtenue, qui titre raisonnablement 6/7° d’alcool, livre au regard un tendre ballet de fines bulles, très éloigné du spectacle hyper-bondissant de ces mousseux boostés par le sucre. Joli vin d’apéro ou de dessert, qui rappelle, en bouche, les sensations offertes par la pomme « croquée un jour de printemps », cette Méthode Ancestrale, exhibe des moustillances légères, où viennent s’épauler arômes de fleur d’acacia et de poire au cours d’un final tout en fraîcheur. Accords : crêpes, galetous, flognardes aux pommes ou aux poires, tartes aux mirabelles… Prix départ propriété: 14€-


M Brut Nature-Le Mauzac

Cette cuvée, sans sucre au dosage, ravira les puristes qui ne transigent pas sur les authenticités terroiristes. Vieilli deux ans sur lattes, ce Brut nature s’ouvre au nez sur des essences de vigne en fleur, de senteurs de tarte aux pommes tirée du four et de légères touches mentholées transmises par les stimuli de son effervescence. La bouche, fraîche et tonique, s’oriente vers les fruits blancs avant de terminer sa course gourmande sur des notes de pierre broyée.Effervescent de terroir, témoin d’une année de labeur, ce Mauzac n’attend que la compagnie d’une bourriche d’huîtres pour mettre en valeur ses élégances aussi délicates que raffinées. Prix départ propriété : 14€-

M 2016- Brut


Quelques soupçons de chardonnay et chenin sont venus s’associer aux 90% des meilleures cuvées du Mauzac. Une robe jonquille parsemée de nacre et animée de fines bulles, annonce une olfaction florale très printanière : vergers en fleurs au courent, subtiles, de légères fragrances de noisette (clin d’oeil du chardonnay ?). La bouche discrètement beurrée, joue la carte des fruits blancs habillement titillés par les délicatesses d’une mousse persistante. La finale donne une sensation d’harmonie paisible. Pour des coquilles Saint-Jacques.
14€-départ propriété

-M 3.0-Blanquette de Limoux -Brut Nature 2018

Conçue selon les vénérables canons de la méthode traditionnelle, cette blanquette brut nature 2018, sans nul sucre ajouté, a bénéficié de soins très vigilants. Pureté totale, la droiture en bouteille ! Robe jaune paille, séduisante, auréolée d’un myriade de fines bulles qui s’étalent, paresseuses, en cordon crémeux. Franche, distinguée, l’olfaction, calée sur des arômes de pomme, délivre également des senteurs de tilleul et d’acacia, finement stimulées d’ arômes de gelée de mirabelle et de liqueur de poire. Festival aromatique confirmé en une bouche droite et déterminée qui s’achève sur des notes de biscuit sec et de craie écrasée. Magnifique effervescent, plein de fraîcheur, à déguster sur une truite au bleu pêchée dans quelque torrent pyrénéen
18€-départ propriété

Maison Antech-11300 Limoux-

www.antech-limoux.com

Share.

Comments are closed.