Le Bistrot de Paris fait des petites marges sur les grands Bordeaux

0

Pour une fois un bistrot de Paname ne dézingue par les bordeaux mais les place, au contraire, au centre d’une stratégie de conquête. Ainsi le Bistrot de Paris de la rue de Lille propose depuis la fin septembre une dizaine de grands bordeaux à prix cavistes. Soit à un peu moins du double  du prix producteur contre un coefficient moyen de 3,5 pour un restaurateur.

Les cuvées proposées ont entre 5 et 10 ans d’âge.  Exemples, un Château Durfort Vivens 2010, 2ème Grand Cru Classé Margaux de la Famille Lurton à 90 euros ou un envoûtant Château Rouget 2012, Pomerol à 75€.  La fourchette  des prix évolue entre 50 et 130 euros. Il y a même une quille bordelaise mystère ! Le client qui découvre l’AOC et le millésime se la voit offrir.

L’initiative remet sur le tapis le sujet serpent des mers de la réduction des marges des restaurateurs sur les vins. « A quoi cela sert d’avoir une belle carte de vins, si c’est pour ne jamais les vendre ? » interroge Jean-Gabriel de Bueil (ci-dessus) , l’un des deux patrons associés du Bistrot de Paris, fou de vin par ailleurs. A l’écouter, son opération n’a que des avantages. «Cela dynamise mon affaire, augmente mon ticket moyen et en plus je fidélise » assure le jeune patron, qui compte bien pérenniser l’opération tout au long de mois. «On attire à nouveau des passionnés qui ne veulent plus se faire avoir, tout en restant transparent sur nos prix, ce que les nouveaux consommateurs apprécient. » explique ce Jurassien d’origine.

Une chose est sûre, en termes d’image, les propriétaires Bordelais peuvent lui être également gré. Car l’opération remet les grands bordeaux – de plus en plus fantomatiques- sur les tables parisiennes. Et pas simplement à l’occasion d’une opération exceptionnelle mais de façon permanente. Croisons les doigts qu’elle dure des années et qu’elle fasse des émules chez d’autres restaurateurs parisiens. Un vœu pieux ?

Le Bistrot de Paris,
33 rue de Lille 75007 Paris
Tél : 01 42 61 16 83
Fermé dimanche et lundi

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.