Engouement surprise pour le titre de Maître Restaurateur

0

Alors que les restaurants n’ont sans doute jamais été autant impactés par un tel fléau, le nombre de demandes d’adhésion au titre de Maître-Restaurateurs n’a lui jamais été aussi élevé avec 78% de demandes  supplémentaires en 2020. Joli score pour un métier que l’on donne moribond. 

Les 3200 Maîtres-Restaurateurs (qui doivent être renouvelés tous les 4 ans) devraient être plus nombreux l’année prochaine. De quoi mettre un peu de baume au cœur à leur président, Alain Fontaine, qui explique cet engouement des patrons par un besoin de repères. «Outre que c’est un titre d’état, le titre de Maître-Restaurateur met en avant le fait-maison et la restauration durable », souligne-t-il.

2021, année de la restauration plutôt qu’année de la gastronomie

Le patron du Mesturet ( Paris 2) vient d’ailleurs de prendre sa plume pour écrire au Premier ministre Jean Castex à propos de la volonté exprimée de ce dernier de proclamer 2021 comme année de la gastronomie. Pour Alain Fontaine, il conviendrait plutôt de déclarer 2021 année de la restauration, concept moins élitiste à ses yeux que celui de la gastronomie et qui rassemblerait davantage la profession du petit bistrot de quartier qui ne sert qu’un seul plat du jour au grand restaurant ou à la brasserie. 

Share.

Comments are closed.