Shack, une “cabane” à l’ombre de l’Opéra

0

Appeler Shack – mot anglais pour cabane – ce qui fut le siège de Calmann-Lévy durant 130 ans, soit l’une des plus grandes maisons d’éditions à l’époque où le Français était la langue universelle, cela pourra faire tousser les puristes…

Pour autant, pris au pied de la lettre, ce Shack, situé au fond d’une impasse derrière l’Opéra Garnier, remplit son office. Celui d’être un refuge où l’on se retape dans un quartier plutôt agité. Emilie Vazquez, créatrice du lieu et quadra dynamique ayant œuvré dans de grosses entreprises (Bouygues, Accor…) avait son idée bien en tête. Elle explique avoir visité une centaine de lieux dans Paris avant d’avoir eu ce coup de cœur et de se jeter dans l’aventure avec son père. Elle a repensé la déco sans dénaturer l’architecture originelle avec son ossature de métal typique du style Eiffel.


Le fait est que son Shack vous séduit au premier regard avec sa double volée de marche, sa grande salle sous verrière, ses deux étages de galeries, ses tables de styles différents et un bar somptueux.

Le chef Pol Gobert

La carte ultra courte change chaque semaine. Elle est concoctée par le chef Pol Gobert qui travaille les racines asiatiques et porte une attention spéciale à la traçabilité des produits qui proviennent de la maison Beaugrain à Rungis.

Son suprême de poulet, écrasé de pommes de terre fumées et sauce aux champignons (17€) se démarque autant par sa texture que par l’explosion de saveurs en bouche. La patronne a imposé sur la carte deux recettes de sa grand-mère : les coquillettes, jambon et huile de truffes noires ainsi que le Croq’Odette, un croque sans béchamel.

Velouté de courge citronnelle azuki et sa poignée de champignons
Suprême de poulet, écrasé de pommes de terre fumées et sauce aux champignons

Quant aux vins, on notera une petite carte bien tarifée (premier prix 25€ pour un viognier les Jamelles) avec de très belles surprises comme ce pouilly-fuissé du Château de Beauregard, un chardonnay magnifiquement fruité et beurré . 

Le Shack prévoit de faire 50% du chiffre d’affaires sur la restauration. Car plus qu’une brasserie ou un grand café, ce lieu est un vaisseau protéiforme de 1500 m2 plein de malice avec des salles réparties dans tout le bâtiment des étages au sous-sol pour travailler, se réunir, créer, faire du yoga ou de la relaxation et même réaliser des podscasts professionnels. Bref, une vraie déclaration de guerre aux espaces tristounets techno-pâlots de coworking. Et en ces temps de télétravail, cette “cabane” risque de ne pas passer inaperçue…

The Shack

4, impasse Sandrié, 75009 Paris
Ouvert de 8h à 23h
Tél. 01 83 75 95 40
Fermé le week-end

 

Share.

Comments are closed.