Les Comédiens

0

A l’ombre du chevet de la Trinité, ce bistrot des Comédiens est une adresse respectée. Fondée par le chef Gilles Bellot il y a 18 ans, elle demeure un repaire de fourchettes lestes, en quête de plats aussi roboratifs pour le corps que réconfortantes pour l’âme inquiète des changements du monde.

L’auguste bouille de l’hôte des lieux a de quoi rassurer. Elle colle assez bien à l’image que l’on se fait de cette affaire généreuse. Ces pommettes rubicondes évoquent celles des maîtres-queues du Grand Siècle rougies aux rôtissoires. Quant à sa robustesse portant beau un ventre arrondi, Gilles Bellot pourrait facilement incarner Porthos, le gastronome des Trois mousquetaires.

Le plus drôle est que cette affaire prospère ne ressemble pas à un pavillon de chasse. Au premier regard, on pense d’abord aux bars ou drugstores new-yorkai s… avec un long comptoir et des chaises pivotantes qui vous  soutiennent le bas des reins. 

Mais évidemment, si le cadre est prometteur comme une virée à Broadway, c’est l’assiette qu’on attend. Elle ne minaude pas. En saison de chasse, en entrées, le pâté en croûte de chevreuil (15€)  le dispute aux tapas de foie gras chaud de canard, raisins endives crues au cassis (15 €)  ou au saucisson chaud de Lyon pistaché, (15 €) tapi au milieu de guillerettes pommes de terre Roseval. En plats, on ne sera pas surpris de tomber sur une andouillette gastronomique rôtie au pouilly (26 €) jus aux graines de moutarde, pomme purée. Il faut savoir que le patron est un originaire de l’Aube dont la préfecture est, comme chacun sait, Troyes, l’une des patries sacrées de l’andouillette.  

Ici, comédiens ne rime pas avec végétariens. S’il y a du cabillaud, cette maison ne récusera pas une passion carnassière distillée dans les propositions du menu : paleron de bœuf d’Aubrac confit au vin du beaujolais ( 27€), ou encore le hachis Parmentier à la queue de bœuf et cochon truffé (22€) sans oublier une tendresse pour la tendreté d’un filet de bœuf Irlandais. A ce titre, Gilles Bellot  qui l’arrose d’un Marrenon rouge du Luberon est l’un des derniers toqués à avoir intégré le select « Chefs’ Irish Beef Club » qui réunit quelques chefs émerites travaillant aussi le bœuf irlandais. De quoi être motivé pour faire le comédien et incarner -pourquoi pas ? – un éleveur irlandais vantant tel un « homme tranquille» de vertes prairies qui le restent toute l’année, ce qui explique le persillé de cette viande. 

 Les Comédiens
1 Rue de la Trinité, 75009 Paris
Tél. 01 40 82 95 95
Fermé samedi midi, dimanche et lundi soir.

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.