Le Bistrot du Poinçonneur, porte des Lilas

0

Porte des Lilas, le Bistrot du Poinçonneur nous plonge dans une douce nostalgie. Un hommage au Poinçonneur des Lilas à qui Gainsbourg faisait faire des petits trous et encore des petits trous un demi-siècle avant le pass Navigo.

Ici, la déco s’inspire donc du métro rétro avec pancartes, banquettes et carrelages blancs aux murs. Ouf, les salaisons basques de la maison Mayté qui achèvent de sécher le long des baies vitrées, amènent un souffle d’Euskadi à ce décor souterrain.

 

Ce beau bistrot d’angle et large d’épaule est populaire dans le sens républicain du terme en ce qu’il mélange différentes clientèles qui y vont autant pour l’assiette que pour l’ambiance. Denis, le patron, ancien commercial devenu bistrotier par affection, s’attache chaque jour à nouer et à tisser les contacts qui donnent ce bruit de fond particulier aux bonnes adresses.

La formule du midi à à 13,50 € joue son rôle avec de gentilles propositions comme un velouté de courgettes ou cette cassolette de carrelets à la provençale. Sans oublier un inexorable faux-filet sauce poivre que les voraces ne snobent pas.

 

 

Mais le chef du Bistrot du Poinçonneur propose également de drôles de créations roboratives qui mêlent les richesses odoriférantes de terroirs septentrionaux de l’Hexagone comme ce gratin d’andouillette 5A de chez Lemelle à Troyes au Maroilles sur un tapis de lentilles ( 16€)…

 

Côté vins, petite sélection de quilles bistrotières chatouillantes au palais à l’instar de ce très joli minervois 2014 du château de Gourgazaud ( 24€). Un cru solaire qui assouplirait toute la rigueur d’un contrôleur RATP, fils de poinçonneur, remonté à l’air libre après une opération contrôle coup de poing.

Le Bistrot du Poinçonneur

formule à 13,50 € le midi

Fermé Dimanche
229, av Gambetta, 75020 Paris

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.