Le Café version carrée de Vincent Ferniot

0

C’est le Monsieur Loyal de bien des événements gastro, le furet de la gourmandise qui est passé par ici et repassera par là. Vincent Ferniot ne cesse de courir mais trouve le temps de faire passer le goût du chaudin à ses confrères du jury de l’andouillette 5A grâce à son Carré de Café travaillé avec le chocolatier roannais François Pralus.

 

Ni amer, ni pâteux comme certains chocolats, ce Carré de Café bien nommé aurait sans nul doute renforcé l’addiction du père Balzac à la caféine. Le grand romancier aurait eu vite fair de transformer ce Carré de Café en Peau de chagrin…

Décliné en noir et au lait,.

www.chocolats-pralus.com

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.