Baron’Arques, la griffe Rothschild dans le Languedoc

0

Les sirènes du chardonnay

Parti avec la ferme intention de ne produire que des grands rouges, la baronne Philippine et les hommes de Mouton Rothschild n’ont finalement pas résisté aux sirènes du chardonnay. On le sait, le cépage bourguignon donne d’excellentes cuvées dans cette haute-vallée de l’Aude comme celle du Domaine de l’Aigle de Gérard Bertrand. Ainsi, depuis 2009, le domaine de Baron’Arques sort un 100% chardonnay, fin et élégant qu’il est conseillé d’oublier en cave.

Baron_Arques3

Baron_Arques_capitelleA 32 €, le chardonnay est facturé au même tarif que les rouges de Baron’Arques des millésimes de 2003 à 2005. Pour les millésimes postérieur à 2005, on descend à 30€. Un peu cher pour des Français au portefeuille platichon ? C’est pourtant dix fois moins qu’une bouteille d’Opus One, domaine phare de la Baronne Rothschild.
Cela explique aussi qu’une seule bouteille sur dix de Baron’Arques soit consommée en France. Les neuf autres partent à l’export dont cinq au Japon…

On peut toujours se retourner vers la cuvée La Capitelle lancée en 2008. Son nom désigne les abris des vignerons en pierre sèches. Elle est à conseiller à ceux qui aiment des vins languedociens alliant fraîcheur, épices et arômes de garrigues. Cela est dû à un recours important à la syrah associé au malbec.

Depuis le millésime 2010, les œnologues ont eu tendance à épurer le grenache. Ainsi du millésimé 2011 où le merlot (50%) fait face à la syrah (39%) et au malbec (11%). Elevé 6 mois en barriques neuves, c’est un vin structuré aux tannins bien fondus. Plutôt gai avec des notes de cerise et de réglisse, cette belle cuvée est proposée à un tarif de 16€. Par ces temps de pouvoir d’achat en berne, ce n’est pas une si mauvaise nouvelle pour les amateurs français.

http://www.labaronnie.fr/domaine-de-baronarques

1 2 3
Partager sur :

Les commentaires sont fermés.