Les Grands Crus du domaine Paul Blanck

0

Pour approcher l’Alsace, il y a bien sûr l’Oncle Hansi et ses satires ponctuées de casques à pointe. Après cinquante ans d’amitié franco-allemande, elles commencent à dater…. Ouvrir quelques flacons du domaine Paul Blanck & Fils, est une option plus sensorielle…

La maison, dont la création remonte au coup de poignard de Ravaillac dans le poumon du bon roi Henri, est  représentée par deux cousins, Frédéric et Philippe Blanck. Ce dernier, géant à la voix grave et à  l’accent alsacien a le tutoiement de rigueur.  Adepte du Qi Gong, il s’applique à rechercher calme et harmonie en résonance avec la terre et sans doute à les exprimer dans ses grands crus alsaciens. Ainsi en va-t-il du Grand Cru Schlossberg 2012 où le riesling développe une densité minérale qui se combine avec des notes d’agrumes et de fruits exotiques (21€). Avec le Grand Cru Manbourg 2011 (23€), le  gewurztraminer déploie les effluves d’un jardin d’Eden bachique par des notes légères de pêches blanches et de confit d’agrumes. Sa bouche tactile est sur le même fil, aucune sensation de sucrosité pâteuse, pointe de poivre blanc, notes de tabac et d’agrumes sur une longueur stupéfiante. Avec une tarte d’abricots composée avec amour, on ne sera pas loin du nirvana alsacien.

www.blanck.com/

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.