C’est l’histoire de Toto qui rentre dans les toilettes du bistrot…

0

Le Rubis, incarnation du bistrot à vin franchouille, vient d’acquérir des toilettes Toto. Et Toto, c’est le roi du WC nippon. Ce n’est pas rien dans l’archipel où les toilettes sont un lieu culte … Ainsi le fabricant équipe des millions de lieux intimes. Dans leur version de base, ses WC remplissent les mêmes fonctions qu’un lavage automatique automobile. Sauf qu’en l’occurence, la voiture c’est votre popotin. Détection automatique, massage anal par jets d’eau orientables, séchage par jet d’air, température et pression de l’eau, aspiration des odeurs… Ouf, il y a des pictos sur le tableau de bord en anglais !

Dans leur version plus sophistiquée, il y a même de la musique pour étouffer le bruit de la moindre flatulence signe d’un embarras extrême, même s’il n’en n’a pas toujours été ainsi dans l’histoire du Japon…(voir ci-dessous)

Le He-gassen (bataille de pets) est un rouleau peint au cours de l’époque d’Edo. D’après les spécialistes, il témoigne d’une xénophobie rampante, réaction à l’augmentation croissante du nombre d’Européens au Japon pendant l’ère Edo (1600- 1868).

En tout cas pour Paris, où seule une poignée de palaces s’en étaient équipés, le cas du Rubis préfigure un changement de braquet complet si l’on se réfère à une époque guère éloignée où certains troquets étaient mentionnés dans les guides anglo-saxons pour leur WC à la turque … et les hoquets d’horreur qu’ils pouvaient susciter face à ce trash typiquement parisien.


En tout cas, cette innovation du Rubis est une belle preuve de confiance en l’avenir de la part de son patron et marque sa foi dans le retour des touristes Japonais et inconsciemment un regret dans la disparition des bidets. D’autant que l’investissement n’a rien de symbolique. Comptez environ 6000 € l’équipement sans la pose (pas donnée non plus) …
Reste que Toto ou pas, il sera toujours difficile à certains de garder les fesses propres …

En savoir plus sur le Rubis

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.