Brioche Dorée quand la sandwicherie s’inspire des bistrots

0

Brioche Dorée, pionnier de la « restauration rapide à la française » et navire amiral du groupe Le Duff (2,05 milliards d’euros de chiffre d’affaires, connu aussi pour ses pizzerias Del Arte et ses viennoiseries Bridor) a présenté le 24 octobre une nouvelle mouture de son espace.

C’est l’agence de design global Saguez and Partners qui a conçu le nouveau concept. L’inspiration des bistrots parisiens est revendiquée avec des fresques murales croquant des sites emblématiques parisiens et un environnement alliant bois clair et couleur terracotta. Le bistrot sandwicheur se dote d’une surface de 150 m2 et d’une capacité d’accueil allant de 50 à 80 places assises.
A l’intérieur, long comptoir et produits disposés comme sur un étal de marché . Le client assiste à la fabrication instantanée de sa commande. Il s’agit d’ouvrir la cuisine et de remettre l’humain au cœur de l’échange et surtout de valoriser l’origine France qui représente 86% des matières premières, explique-t-on chez Brioche Dorée.

 

Parmi les quelques nouveaux plats traditionnels revisités, on relève une « craquante parmentier »( 6,40 € seule ou 10,40 € dans une formule déjeuner) dont la pâte sert de plat.  Les amateurs de hachis parmentier auront sans doute déguster beaucoup mieux mais cela reste tout à fait acceptable. En revanche ni côtes-du-rhône ni « beaujo » pour l’accompagner.

Vincent Le Duff, directeur général de Brioche Dorée

« le Made in France a toujours été dans l’ADN de la Brioche Dorée »

Deux questions à Vincent le Duff – Directeur général Brioche Dorée.

Vos produits sont-ils bios ?
On a quelques bios mais notre orientation c’est l’origine France. Les consommateurs sont davantage attachés à l’origine des produits. Or le Made in France a toujours été dans l’ADN de Brioche Dorée. Sauf qu’on ne le disait pas jusqu’alors. Or, 86% de nos matières premières viennent de France. On va donc désormais le dire de plus en plus fort.  

Cette nouvelle mouture de Brioche Dorée est un hommage  au bistrot traditionnel français ?
Quand nous avons commencé à fermer nos cuisines, nos clients ne voyaient plus qu’on produisait sur place. Aujourd’hui, on a réouvert les cuisines. Nos nouvelles vitrines s’inspirent des étals des marchés des régions françaises. Et pour le décor de la salle, on s’inspire des cafés parisiens par exemple avec des fresques.

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.