Saké : l’état japonais à la manœuvre

0

Interview de Takehito Asami – Directeur du Service Agro-alimentaire du Jetro Paris*

L’état japonais semble soutenir avec vigueur l’exportation de saké en France comme s’il s’agissait d’une cause nationale ? Est-ce le cas ? Cette situation est-elle liée à la chute de consommation du Saké au Japon?

Le marché alimentaire japonais va diminuer en raison de la baisse du taux de natalité et du vieillissement de la population mais la demande de produits alimentaires va augmenter à l’échelle mondiale. L’exportation est un moyen important d’élargir nos canaux de vente de produits alimentaires. Pour cette raison, le gouvernement japonais fait des efforts pour promouvoir les exportations de produits agricoles et alimentaires.

Afin d’augmenter les exportations, il est également nécessaire de créer une demande de produits japonais à l’étranger. C’est la vocation du Japan Food Product Overseas Promotion Center (JFOODO) de mener des activités promotionnelles pour les consommateurs. Et la la promotion par JFOODO du saké japonais en France est l’un des facteurs que nous voyons souvent à propos du saké japonais de nos jours.

2 / Existe-t-il une appellation d’origine pour le saké ?

Oui, le Japon a mis en place un système pour protéger les indications géographiques. De nombreux produits de marque régionale ont obtenu une qualité et une réputation élevées grâce à des méthodes de production uniques et à des caractéristiques naturelles telles que le climat régional et les conditions du sol. En ce qui concerne le saké, le “saké japonais / Nihonshu”, “Hakusan”, “Yamagata” et “Nada Gogo” sont enregistrés et protégés.

3 / Quels sont les atouts du Saké s’implanter en France?

 – Les acides aminés contenus dans le saké japonais sont appelés «constituants umami», et il y en a cinq fois plus dans le saké que dans le vin de raisin ordinaire.

– Le fer et l’acide sulfureux (un antioxydant) sont les deux facteurs responsables de l’odeur de poisson dans les fruits de mer. Le processus de production unique du saké réduit également la quantité de fer dans l’eau qu’il utilise d’environ 90%, de sorte que la teneur en fer est presque nulle. Et sans acide sulfureux, ce qui réduit l’odeur de poisson des fruits de mer, le résultat est une expérience culinaire de fruits de mer plus agréable pour les convives.

4 / Comment le régime d’aide à l’exportation est-il organisé? Par préfecture ou par entreprise? Combien de brasseries sont impliquées ?

Environ 200 brasseries et distributeurs se sont inscrits pour participer à la promotion JFOODO, et depuis 2018, JFOODO mène des activités de publicité, de relations publiques stratégiques et de promotion des ventes en France qui contribuent à accroître la notoriété de la marque parmi les entreprises enregistrées. Les gouvernements locaux mènent également diverses activités promotionnelles.

https://foodandsake.com/fr/

* Jetro est l’acronyme de Japan External Trade Organization, Organisation Japonaise du Commerce Extérieur.

Share.

Comments are closed.