Pierre Carbonnier

Il interpelle, le titre de cette B.D. due au talent de Manu Tronche. Il interpelle parce qu’il donne à penser –pas très longtemps rassurez-vous !- que Meymac, dit « près Bordeaux », tranquille bourgade haut-corrrézienne, est le théâtre de mafieux règlements de comptes. Toine et Salers, deux héros plus anti que nature, s’inscrivent sans véritable souci de la vérité historique, au coeur d’une réelle saga bien connue, initiée par un certain Gay-Bordas. En bons chevaliers-justiciers, défenseurs des faibles et opprimés, ils vont s’attacher à protéger la geste commerciale de Félix, brave bougre handicapé par un méchant bégaiement. En toile de fond, la fascinante…

Read More

Comme on connaît ses saints, on les honore ! Niche de la Vallée du Rhône –elle peine à atteindre 75 hectares- l’appellation Saint-Peray distille de jolis vins blancs qui font la joie de gourmets attirés par des gouleyances raffinées. De fameux vins que Vidal-Fleury le plus ancien des négoces rhodanien-1781 est son année de naissance – offre à découvrir. Avec un aguichant Saint-Péray élaboré à partir du cépage Marsanne. De quoi réveiller, peut-être ( ?) les manes du grand Thomas Jefferson, qui en 1787,lors d’un banquet peu comparable aux plats ampoulés d’un top Chef, fit tellement honneur aux Saint-Peray qu’il dépassa largement…

Read More

« Comme on connaît ses saints……on les honore ». Il tombe sous le sens, le contenu de ce dicton. Peut-être encore plus en Uzège là où, dit-on, Saint-Firmin, venu de Narbonne et fort instruit en sciences humaines ou divines, exerça une telle activité sacerdotale que cela lui valut d’être élevé au rang de saint. Distinction pas donnée à n’importe quel mortel, reconnaissons-le… Est-ce pour l’honorer que les grands-parents de Robert et Didier Blanc baptisèrent ainsi leur propriété viticole ? A moins que ce ne fût, plus simplement, pour glorifier Bacchus …Un Bacchus néanmoins pourvoyeur de larmes liturgiquement correctes, celles du Christ enseigne-t-on au…

Read More

Elles se sont tues les clameurs d’une nouvelle qui fit grand bruit au pays de Cyrano. Et si elles alimentèrent bien des conversations lors des réveillons de Noël 2021 ou de la Saint-Sylvestre, le fait est aujourd’hui bien acté : les Verdots, l’un des plus beaux fleurons du vignoble bergeracois a changé de mains. La Maison Wessman, Groupe Pharmaceutique mondialement connu, a acquis Les Verdots. Son « Cellar Master », James de Roany nous en a dit un peu plus. Retour sur un long échange à flacons rompus. Paris-Bistro- Quelle nouvelle, Monsieur James de Roany ! La vente des Verdots ! Et, tout d’abord, merci…

Read More

Plaisirs en haute-contre… Troisième Grand-Cru Classé en 1855, le Château de Cantenac-Brown de style néo-gothique, fut pensé au XIXème siècle par John Lewis Brown, peintre animalier célèbre qui s’était entiché de cet espace médocain à l’écart des Pauillac, Saint-Julien et autre Saint-Estèphe. Il fait partie des propriétés qui contribuent à hausser les réputations margalaises. Il est vrai que la commune de Cantenac, riche de superbes croupes graveleuses génératrices de nectars de haut lignage, peut s’enorgueillir de proposer un Deuxième, cinq Troisièmes et deux Quatrièmes Crus Classés. Les gammes de Cantenac-Brown ne se limitent pourtant pas aux seules symphonies gustatives des…

Read More

Interview de Jean-François Janoueix par Pierre Carbonnier Paris Bistro : Merci à vous Jean-François Janoueix d’avoir accepté un entretien où seront évoquées les conséquences de tous ordres consécutives au classement 2012 des crus de Saint-Emilion. Paris-Bistro s’est volontairement tenu à l’écart des débats, jugeant mal-venu et inutile de jeter de l’huile sur le feu de polémiques qui ont abouti aux jugements édictés le 4 novembre 2021. Nous avons donc laissé les clameurs se taire avant de solliciter l’avis d’un sage. Vous passez pour l’être en pays libournais. Jean-François Janoueix- C’est très aimable à vous de formuler un tel avis et,…

Read More

En ce pittoresque pays ardéchois, durement marqué par l’Histoire, le vin a longtemps passé pour « une horrible piquette ». Jusqu’à ce que des vignerons passionnés ressuscitent un vignoble qui, désormais, ne court plus dans la forêt . Un vignoble qui recèle d’étonnantes découvertes gustatives, à l’instar de celles dispensées par un cépage quasi oublié: le chatus. C’est un sacré diable ampélographique, le chatus, parfois nommé « provereau », « houron » ou « mouraud ». Robuste, productif, très à l’aise sur les sols de grès, il s’est même payé le luxe de narguer le phylloxéra du haut de ces « murettes » érigées, selon Jean Ferrat, « jusqu’au sommet de la colline ». Il avait…

Read More

La souriante Alsace semble parfois s’amuser à surprendre le visiteur lambda. Ce dernier, souvent orienté vers les grands cépages blancs qu’il a dû forcément goûter, se montre curieux, voire intrigué, si le vigneron lui propose rouges et rosés élaborés à partir du meilleur cépage rouge des régions septentrionales, cépage plus connu que le loup blanc : le pinot… noir. Gourmandise pinotée C’est à Wettolsheim, à une portée de flèche d’Eguisheim, que la maison familiale Butterlin s’est implantée. Et c’est une belle équipe, qui vous reçoit. Cornaquée par Jean, doyen expérimenté auprès duquel Suzanne, Frédéric et Thomas puisent leur énergie bachique,…

Read More

Installés dans ce paradis corse de Ghisonacia où les touristes aiment à se prélasser, les Vignerons d’Aghione qui ne manquent pas d’audace bachique, ont tiré de l’oubli un cépage rarissime: le cargaghjolu neru. Certains puristes tiennent à orner sa graphie d’un accent grave final -« cargaghjolù »- lui qui, venu de la Sardaigne, via Bonifacio, fut identifié « caricagiola » ou « garricadolza » par les ampélographes italiens, et parfois… « bonifaccenco » sur l’Ile de Beauté. Bien que vigoureux et fertile, ce « carcajolo », malgré son intense pouvoir colorant, fut seulement classé « cépage autorisé » en Corse. Les jus issus de ses baies noires, très pruinées, manquaient de force…

Read More

Les anecdotes fourmillent dans la grande histoire du vin. Il arrive qu’elles créent des complicités entre vignerons et fondus de la grappe. Et, aux joies gustatives de ces derniers, s’ajoutent alors les plaisirs de nourrir de mille et un secrets la plus humble des dégustations. Le vignoble champenois n’échappe pas à cette règle. A croire que la valse à mille temps de ses effervescences, stimule les esprits. JEEPER et ses pétillances peuvent en témoigner.. En 1947, année du premier Tour de France d’après guerre, Alain Goutorbe, qui vigneronne du côté de Damery dans la vallée de la Marne, reçoit de…

Read More

Le concept d’œnotourisme est entré dans les moeurs de la barricaille. Les propositions d’accueils se multiplient, y compris celles de propriétaires d’appellations prestigieuses qui, ne soyons pas dupes, ont compris que leur caisse enregistreuse y trouverait bon compte. A condition également que les offres ludico-culturelles se révèlent alléchantes. Tout compte fait, ce n’est pas si mal. Le consommateur qui, peu ou prou, va frotter et limer sa cervelle contre celle du vigneron, en tirera des enseignements. Et ne boira plus jamais comme avant… C’est terminé. Définitivement. On ne fait plus route à pied. Et quitte à passer pour un irresponsable…

Read More

Avec La Nature au Coeur, Gérard Bertrand délivre une sorte d’auto-analyse passionnée. Celle d’un parcours hors du commun construit « sur des valeurs éthiques et dont le souffle est porteur d’espoir et d’enthousiasme ». On ne présente plus Gérard Bertrand dans le monde du vin. La détermination de ce grand vigneron/négociant languedocien en faveur d’une viticulture en harmonie avec la nature, est connue de tous ceux qui s’intéressent au devenir d’un monde agricole en phase d’adaptation. Ou de disparition quasi programmée si ne surgit point la volonté de s’organiser pour « sauver les équilibres de la planète l’ harmonie nécessaire au renouvellement des ressources…

Read More