Vinexpo, adieu Bordeaux, bonjour Paris ?

0

Vinexpo Bordeaux 2019 morne plaine ! Face au grand terrain -plutôt vague- longeant le seul hall du salon, Jean-Francois Janoueix l’un des grands vignerons de Saint-Emilion résumait ainsi la situation. « Une fin de règne ». Sans surprise, les organisateurs annonçaient dès les premières lignes de leur communiqué final une fréquentation en chute de 30%.

Verra-t-on un autre Vinexpo Bordeaux ? Peut-être mais sans doute sous un autre format plus ramassé et régional. En tout cas, très éloigné du temps où Bordeaux incarnait la capitale mondiale du vin.

Il n’empêche, c’est presque à se demander si ce déclin bordelais du salon n’a pas été souhaité… Car Vinexpo, c’est une marque qui se décline désormais dans les grandes métropoles de New-York à Hong-Kong en passant par Shanghai. Seulement voilà « qui trop embrasse mal étreint» dit le dicton.

En attendant, c’est la ville de Paris qui va être contente puisque Vinexpo devrait rejoindre la capitale pour un salon en février prochain. On le savait mais le créneau était déjà pris par Wine Paris. Pour éviter une guerre franco-française et une victoire à la Pyrrhus, les deux concurrents français ont décidé de faire cause commune. Vinexpo – initialement prévu du 13 au 15 janvier- rejoint Wine Paris pour tenir salon du 10 au 12 février 2020.

 

Cette proposition commune ne sera pas de trop pour attirer les producteurs et peser face à la concurrence allemande de ProWein qui aura lieu un mois plus tard à Düsseldorf.

En quelques années, le salon allemand est devenu le leader mondial incontesté avec pour sa dernière édition en mars : 6500 exposants de plus de 60 Pays près de 7 fois plus que Vinexpo dont 1500 Français.
Face à Düsseldorf autrefois appelé le « Petit Paris », la capitale française a quelques atouts. Notamment celui d’avoir lié son sort au vin depuis 2000 ans et de proposer des milliers d’endroits tout désignés où partager ses émotions de dégustateurs. On les appelle les bistrots…

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.