P’tit Bistrot mais Grande Ambiance

0

C’est le genre de bistrot tellement implanté dans le paysage qu’on l’oublierait presque. Funeste erreur. Ce troquet à la terrasse tranquille -car sans circulation- fait face à la Tour Saint-Jacques. C’est d’ailleurs le point de départ du pèlerinage éponyme pour les jacquaires Parisiens. Mais ce bien nommé P’tit Bistrot convient parfaitement à différentes clientèles. Aux touristes britanniques qui viennent savourent la soupe à l’oignon gratinée, mais aussi aux partisans de la communication et de l’échange.

SONY DSC

Car son comptoir est un lieu qui raffermit le lien social. Philippe, le patron bougnat arrivé de son Rouergue natal à 22 ans, joue à ce titre un redoutable trait d’union entre ses clients, qu’ils soient flics au quai des Orfèvres, assureurs, jardinier de la mairie, touristes voire demi-de-mêlé du Stade Rodez Aveyron. Le club dont il est le plus ardent supporter parisien.

aligot saucisse

aligot saucisse

Evidemment, en bon Aveyronnais, le patron a le chauvinisme gastronomique chevillé au tripes… Justement il propose les tripous de Savy sur sa carte et un formidable pâté de l’Aveyron du charcutier Courderc. Sans oublier de l’aligot Jeune Montagne accompagné d’une saucisse de Conquet à Laguiole. Le chef n’est pas d’Aubrac mais d’Alsace, et lui c’est le fait-maison qui le motive. Le genre de gars à vous éplucher les frites chaque matin. Les siennes font oublier les surgelées de MacDo surtout lorsqu’elles se blottissent contre un pavé d’Aubrac. Le genre également à enfourner quelques tartes amandines qui posées au bout du comptoir conquièrent les yeux des gourmandes qui montent à la salle du 1er étage. En hiver sa blanquette ou sa tête de veau ajoutent au magnétisme de l’endroit chez les habitués.

SONY DSC

Comme le laisse supposer le nom du lieu, la carte des vins est minimaliste. A côté des vins de son Pays comme l’excellent Montrozier des Côtes de Millau, le patron met toujours en avant un vin du mois, en accord avec la saison. Comme ce rosé de Gérard Bertrand pâle comme les yeux d’une princesse lettone en août. Et en bon rugbyman, il affiche le côte d’Auvergne d’Olivier Merle, ancien joueur l’AS Montferrand, baptisé « l’homme et demi » par la presse néo-zélandaise, au lendemain de la défaite historique des All Blacks en 1994. Son côte d’Auvergne allie le fruit au velouté, ce qui pour un vin d’Auvergne est si peu banal qu’il en grandirait presque ce P’tit Bistrot en Bistrot
et Demi…

Bon à savoir
Pour vos soirées de match, séminaires, banquets ou « pot de départ », le soir, le P’tit Bistrot propose à l’étage une salle privatisée avec assiette de charcuterie, fût de bière et une demi-bouteille par personne pour 400 € /30 personnes.

Le P’tit Bistrot
8, rue Saint-Martin
75004 Paris
Tel : 01 42 78 55 80
Métro: Hôtel de Ville
Ouvert tous les jours de 8 h à minuit  – 
Fermé Dimanche

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.