Le Réveil Bastille

0

Son nom est un paradoxe. Alors que le mot Bastille évoque un coup de boutoir, voire un séisme dans l’Histoire de France et demeure souvent synonyme de réveil…  « populaire » , ce Réveil Bastille sur le boulevard Henri IV semble au contraire un havre de paix et de tranquillité.

En hiver ou les jours de pluies, bien enfoncé dans ses banquettes ou bien adossé sur sa Thonet, on apprécie l’ambiance de ce bistrot d’angle tout en rondeur.
Une sorte de charme de la nostalgie opère face à ce beau comptoir en quart de lune de Cyrano à la structure de laiton et aux lumières diffusées par les luminaires Art Nouveau. Les contemporains de Proust n’auraient pas renié l’endroit.

De fait, même les jours de défilé syndical, dans ce Réveil Bastille on se sentirait presque à l’abri des fracas du monde. D’autant que sauf exception ce n’est pas un bistrot de grandes gueules, plutôt de couples ou de contemplatifs perdus dans leurs pensées.

La cuisine est à l’image du troquet. Traditionnelle et plutôt bien troussée : harengs, escargots, salade de lentilles du Puy mais aussi foie de veau aux endives braisées… Le wok mérite également le détour.

Du côté des liquides, Bacchus se fait ici bistrotier dans le bon sens populaire. Avec un côte de ventoux gouleyant et quelques côtes-du-rhône bien saillants comme ce Domaine Des Ondines en Vacqueyras ou alors des sauvignons bien tendus des coteaux du Giennois sans oublier cet IGP Gris des Sables de Camargue. Idéal à siroter en été sur la terrasse ensoleillée ponctuée d’ombres de jeunes filles en fleurs…

Le midi formule entrées – plat  ( 17,50€)

29 Boulevard Henri IV,
75004 Paris

Fermé dimanche et lundi

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.