Chez Antonin

0

La Coupe du Meilleur Pot, beaujolaise par tradition,  récompensera cette année Chez Antonin. A deux pas de Nation, ce troquet du 12e défend au quotidien des valeurs aussi bachiques que démocratiques. A commencer par le café au comptoir à 1€ qui, on le sait, ouvre la porte du bistrot à toutes les classes sociales. 

Patrick Gicquel a beau être grand-père, ce vénérable bistrotier n’est pas un bleu dans le métier… Garçon de café à partir de 1976 pendant huit ans, il a ensuite gravi les échelons chez France-Boissons pour finir à la tête de la région parisienne avant de prendre sa retraite en 2016. 

C’est en aidant une serveuse de l’ancien bistrot baptisé Carpe Diem à financer une reprise qu’il s’est retrouvé taulier sans le vouloir. Juste pour éviter un dépôt de bilan. « Je me suis pris au jeu avec plaisir. Comme je n’ai pas à faire mes preuves et que je suis détendu et à l’écoute des gens, ça fidélise vite. Ça nous a sauvé pendant la grève où l’on a fait de très bonnes journées. » Son double pèlerinage vers Saint-Jacques de Compostelle a dû aussi jouer dans cette sérénité qui met en confiance. 

Que pique la fourchette chez cet Antonin ? Gageons que ce bistrot baptisé en référence au prénom d’un des plus grands chefs français – Carême- ne peut être foncièrement mauvais. A voir la salle midi et soir, le bouche-à-oreille fonctionne. Le patron veille à la qualité des produits comme ce porc fermier servi en côte première généreuse pour deux et travaillé par un éleveur de Laval. Ou ces belles entrecôtes de salers piécées par le boucher  Chassineau. La 5A de Lemelle est nappée de sauce au bleu (15,50€).  Mais il y a encore bien des choses à découvrir à l’ardoise comme cette souris d’agneau de cinq heures pommes grenailles (18,50€) ou le pavé de lieu noir à la crème de basilic (14,30 €). Sans oublier pour finir un crumble d’ananas (6,90€).

Le chef d’Antonin

Quant au sang des comptoirs, ces globules rouges qu’il a perfusés durant trois décennies dans les bistrots, Patrick Gicquel a bâti une carte des vins centrée sur les crus du beaujolais. N’y manque que le Régnié. Avec sa Coupe du Meilleur Pot, il risque bien de se faire rappeler à l’ordre.

Chez Antonin

4 rue Jaucourt, 75012.

Fermé samedi et dimanche. A midi, entrée-plat ou plat-dessert : 15,90€

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.