L’Oktoberfest, convivialité munichoise

0

184ème édition de l’Oktoberfest de Munich. La fête populaire la plus fréquentée au monde puise son origine dans le mariage du roi Ludwig 1er en 1810 avec la princesse Thérèse de Saxe-Hildburghausen. Elle est l’heure de gloire des brasseurs munichois qui ont l’exclusivité. A Paris, la fête a fait des petits, avec une édition du 5 au 14 octobre Porte de la Villette. L’édition 2016 avait réuni  12 000 visiteurs… On est encore à des années lumière du gigantisme jamais dénué de cordialité du raout munichois qui attire, lui, six millions de visiteurs -dont 20 à 30% de touristes étrangers- pour autant de litres de bière consommés.

La construction de chacun des 12 chapiteaux capable d’abriter jusqu’à 8000 personnes – prend deux mois et demi pour un coût de 2 à 2,5 millions d’euros selon la taille. Au bout des 16 jours de fête, ils sont totalement démontés. Jusqu’au moindre carreau de carrelage.

On ne plaisante pas avec la bière en Bavière, pays dont le citoyen serait le premier consommateur au monde avec 160 litres/an. La gestion de ce trésor national est affaire d’Etat. Le nationalisme brassicole s’exprime à plein durant l’Oktoberfest. Les géants mondiaux de la bière, Heineken en tête, ont bien essayé de pénétrer l’événement. Peine perdue. Les pavillons du Theresienwiese (littéralement le pré de Thérèse) demeurent réservés aux brasseurs Munichois à savoir Augustiner, Löwenbraü, Spaten , Pschorr , Paulaner ou encore Hofbräu.

Gigantesque pompe à bière, l’Oktoberfest est aussi une sacrée pompe à « finances » pour Munich et la Bavière. Elle génèrerait 1,2 milliards d’euros de recettes pour la ville et le Land. Certes, les mesures récentes de sécurité ont fait gonfler les frais d’organisation mais les exploitants ont aussi eu tendance à avoir la main si lourde ces dernières années. Ainsi, le prix du « mass » – la chope d’un litre- est passé de 7 € en 2014 à 10,90 € en 2017. De peur que la fête ne perde son caractère populaire, la municipalité a imposé un blocage des prix de la bière pour les trois prochaines années.

La Spaten est directement tirée des fûts de bois

Lire la suite

1 2
Partager sur :

Les commentaires sont fermés.