Browsing: A boire !

A boire ! Ce fut longtemps la première raison de la fréquentation des bistrots et cafés. Aujourd’hui encore, selon les endroits, on boit plus qu’on ne mange dans les cafés et bistrots. Avec la Les informations sur les boissons que l’on boit dans les bistrots, cafés et restaurants de Paris. Les  vins blancs secs comme le muscadet ou le sancerre, sans oublier les chardonnay de Bourgogne ou du Languedoc-Roussillon, les vins rouges comme le bordeaux ou le beaujolais, sans oublier les vins du Jura. Les vins effervescents comme les crémants d’Alsace, le champagne ou la blanquette de Limoux.

Au bistrot et au restaurant on déguste également des liqueurs et des spiritueux produits dans toutes les régions de France. Par exemple, le Calvados en Normandie, le cognac en Charente, l’Armagnac du Gers. Sans oublier aussi les rhums produits dans les Antilles.

Le café demeure l’une des boissons les plus vendues dans les cafés.  C’est une boisson historique née avec l’apparition des cafés à Paris. Elle est aussi l’une des boissons la moins chères consommées au comptoir ou sur les terrasses.

Le thé a fait récemment son apparition dans les cafés et les bistrots.

La finesse et la délicatesse permettent-elles de ralentir la marche du temps ? Ce Toki, – le temps ou la saison en français – dernier blend produit par le Japonais Suntory, pionnier du whisky nippon avec sa distillerie historique de Yamazaki entre…

Le liquoriste Combier redonne une nouvelle jeunesse à son guignolet d’Anjou. Qu’aurait dit Madeleine Gautron, Prieure des Bénédictines de Saumur au XVIIème et inventrice de la recette face au nouvel habillage de son guignolet sacré ? Aurait-elle récité dix Pater noster ?…

Faut-il avoir du sang normand depuis cinq générations pour faire un bon calvados ou un pommeau savoureux ? Pas forcément. La preuve avec le travail de Florence et Philippe Jaouen et de leurs deux fils. Ces originaires des Ardennes ont repris la…

Si le Grand Paris n’a pas encore son supermétro, il a déjà son saké. C’est le Wakaze qui signifie « brise du Japon ». Un vrai saké mais 100% français, réalisé à partir de riz camarguais IGP dans une sakagura (maison de…

Malgré leur nom, ces “Caves du Roy” ne sont pas un repaire de vieux monarchistes à la recherche de bouteilles poussiéreuses recouvertes d’étiquettes de grilles de châteaux… Plutôt une antre pour amateurs de liqueurs sans frontières. Avec 1500 spiritueux et 1000 vins…

En ces temps de réchauffement climatique qui ne vante pas la fraîcheur de sa boisson ? Après Ricard et son «Plantes Fraîches», Kronenbourg dévoile sa « 1664 Livrée Fraîche » destinée exclusivement au CHR.  Le pari technologique est assez osé puisque cela…

L’Izarra, une liqueur de vénérable basque ? Pas question de tomber dans ce cliché. Le groupe Védrenne a beau surfer sur la vague des spiritueux identitaires et de terroir (gentiane Salers, Noyau de Poissy etc…), avec l’Izarra, il a choisi la modernité…

Le  Saké ne nécessite pas beaucoup d’ingrédients en principe. Du riz, de l’eau et du koji-kin,  du nom du champignon destiné à lancer la transformation de l’amidon du riz en sucre. Ce qui fait un saké de qualité supérieur, c’est le  polissage…