La Bombe

0

Cette « Bombe » de la rue du 4 Septembre est un bel emplacement bombardé d’UV quand le soleil de midi est de la partie. Un décor chatoyant et coloré avec un sosie de Maryline qui s’affiche joyeusement sur les murs et la carte. Hélas, pas de patron pour mettre l’ambiance même si le service plutôt féminin est aussi cordial qu’efficace.

bombe_salle

Autant le dire, on ira moins pour la fourchette que pour les mojitos des happy-hours bus entre copains. Dans l’assiette, rien de très original, à part peut-être une cocotte de lotte fraîche à l’armoricaine aux petits légumes (16 €). Sinon des classiques autour de 15 € genre confit de canard ou andouillette 5A de la Champenoise. Le tartare de boeuf charolais (14 €) servi bien froid est tellement humecté de ketchup qu’il attirerait l’œil d’un vampire aveugle.  A la carte, on trouve 4 sortes de burgers de 14 à 16 € assez appréciés d’une cliente trentenaire comme ce Bombe burger  ou Hot Bombe burger agrémenté purée d’avocat épicée. Ne soyons pas trop dur, la blanquette de volaille en plat du jour se laisse manger. Tout cela est servi à la vitesse de l’éclair. Il ne s’agit pas de trainer. Est-ce le quartier encore très financier qui impose ce rythme ?

bombe_blanquette

Côté bachique, une sélection en rouge d’une quinzaine de belles étiquettes bistrotières comme ce chinon domaine de la Périère signé Baudry-Dutour, (21 € -le moins cher) ou ce côtes-du-rhône du Château Laborie sans oublier un saint-émilion grand cru Clos des Moines 2008 facturé 55€. En blancs de jolies choses de la maison Drouhin comme ce pouilly-fuissé 2011, 39 € tout de même.

Là où ça cafouille franchement c’est avec le café gourmand à 7,50 € qui porte mal son nom avec ses cannelés blancs et délavés qui mettraient en fureur n’importe quel Bordelais. Idem pour le baba gorgé d’un rhum servi depuis longtemps au risque de faire de la bombe un pétard mouillé…

bombe_cafe

La Bombe
20 rue du 4 Septembre
75002 Paris

Tél : 01 42 65 57 29

Ouvert tous les jours sauf dimanche de 7h à 2h.

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.