AOC Côtes de Bourg

0

Car avec près de 10% du vignoble plantés en malbec, les côtes de Bourg sont l’appellation bordelaise qui recourt le plus au “cot de bourg” autre nom du cépage. Foin de rusticité cadurcienne, sur les rives de la Gironde les tannins du malbec semblent s’assouplir plus rapidement apportant des notes aromatiques très marquées de fruits noirs suivies de notes épicées et chocolatées. Et ce, même sur des millésimes récents. Le plus souvent assemblé avec du merlot, le malbec constitue parfois l’unique cépage d’un côte de Bourg qui prend alors des accents argentins tant il est vrai qu’au pays du tango, le malbec est devenu le cépage emblématique. Ainsi cette cuvée 2010 du Château de la Tour des Graves 100% malbec, aussi aromatique que ronde, ne surprendrait pas dans les bodegas de Buenos Aires.

bourg_tour

Sur place, dans cette belle ville de Bourg qui a historiquement lié son sort aux vins, les vignerons ont joué à fond la carte de l’œnotourisme. Ainsi, leur Maison du Vin située à l’entrée de Bourg est ouverte au public. Un lieu à la fois créatif et interactif où le néophyte comme l’amateur de vin trouveront des espaces de découvertes et de dégustations. Surtout 150 vins sont référencés dans la cave voûtée. A tour de rôle, les vignerons assurent la vente même lorsqu’il ne s’agit pas de leurs vins. Surtout, les cuvées sont vendues au même prix que dans les chais. Ce qui permet de panacher plusieurs domaines si l’on a peu de temps pour visiter le vignoble.

SONY DSC

 

 Surface du vignoble : 3900 ha en production (dont 25 ha en blanc)
Production en rouge : 200 000 hl,
Production en blanc : 1200 hl
Date du décret : 11 septembre 1936 pour les rouges, 19 mai 1945 pour les blancs
Rendement de base : 40 hl
Cépages pour les rouges : merlot (65%), cabernet sauvignon (20%), cabernet franc 5%, malbec 10%.
Cépages pour les blancs : Sauvignon, colombard, sémillon, muscadelle.
Nombre de producteurs : 450 dont 250 indépendants et 200 coopérateurs 
 carto_bordelais_bourgP

 

Sélection de Côtes de Bourg

*En mars 2009, l’Inao a approuvé le projet de cahier des charges d’une nouvelle Aoc Côtes de Bordeaux. Elle est issue du regroupement des Aoc Premières Côtes de Blaye, Premières Côtes de Bordeaux, Côtes de Castillon et Bordeaux Côtes de Francs. Mais la possibilité reste ouverte d’accompagner la dénomination Côtes de Bordeaux par une des quatre appellations locales Blaye, Cadillac, Castillon ou Francs
1 2
Partager sur :

Les commentaires sont fermés.