AOC Saint-Peray

0

 

SONY DSCIl court sur le saint-péray bien des histoires. Il aurait été le vin préféré de Wagner. Belle ironie de l’histoire que ce grand compositeur qui a mis en musique les légendes rhénanes amateur d’un vin rhodanien… 

Une chose est sûre, le saint-péray, issu du village ardéchois éponyme, est le seul effervescent de la Vallée du Rhône. La méthode traditionnelle autrefois appelée champenoise aurait été apprise aux vignerons locaux en 1829. Car ici le sol argilo-calcaire et un climat plus froid a permis le développement de vins moins alcoolisés et plus acides. Ainsi le saint-péray se décline sur un mode tranquille ou effervescent. Assemblage de marsanne souvent dominante et de roussanne, le saint-péray effervescent peut offrir une belle panoplie d’arômes, pain grillé, miel, amandes plus ou moins développés selon le temps d’élevage en fûts. Il emballe les palais jusqu’au Japon.

Portrait d’un vigneron : Stéphane Chaboud

carto_rhonePCarte d’identité de l’appellation

Surface du vignoble : 78 ha 
Production : 2730 hl en 2014
Date du décret : 1936
Rendement de base : 45 hl/ha 
Nombre de viticulteurs : Une vingtaine d’indépendants, 5 coopérateurs et 8 négociants. 
Cépages : marsanne et roussanne 
Vin tranquille ou effervescent 

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.